/finance/homepage

Loblaw augmente ses tarifs: inquiétudes pour les fournisseurs locaux

Agence QMI

AGENCE QMI

Alors que plusieurs consommateurs se sont promis d’acheter plus local en ces temps difficiles, le géant Loblaw augmentera les frais pour ses fournisseurs, ce qui pourrait nuire aux petits joueurs, selon des experts.

«Si vous êtes à la recherche de produits alimentaires locaux, eh bien, dépêchez-vous, car vous en verrez peut-être de moins en moins», a réagi Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire d'analyse agroalimentaire de l'Université Dalhousie.

«Nous verrons probablement plus d’importations en provenance de l’étranger et nous ne verrons pas autant de produits du Canada en magasin», a-t-il ajouté dans une entrevue accordée au «Toronto Star».

L’entreprise Loblaw, propriétaire des bannières Maxi et Provigo, a justifié sa décision par le contexte économique difficile. Imposer des frais plus élevés était le seul moyen pour ne pas augmenter les prix pour les clients, a laissé entendre le plus important détaillant dans l’industrie alimentaire au Canada.

«Alors que nous sommes confrontés à des pressions, une option est des prix plus élevés pour les clients, mais nous ne voulons pas adopter cette approche, car les Canadiens sont confrontés à des pressions financières suffisantes», a déclaré Catherine Thomas, porte-parole de la compagnie.

Sylvain Charlebois doute toutefois que cette façon de faire puisse vraiment freiner la hausse de prix sur les étagères.

Il s’inquiète par ailleurs pour la sécurité alimentaire du Canada, alors que des fournisseurs pourraient être tentés de délocaliser leur fabrication aux États-Unis pour économiser.

Chose certaine, Loblaw a vu ses profits baisser durant la pandémie comme l’entreprise a dû investir dans son service de commande et qu’elle a été forcée de payer davantage ses employés.

L’entreprise a indiqué au «Post» que la hausse des frais s’élèvera à 1,25 % et qu’elle sera en vigueur à partir du début de l’an prochain.

Ces tarifs permettent aux fournisseurs de se tailler une place visible à l’oeil des clients sur les tablettes.

Les frais de livraison pour les centres de distribution et les magasins grimperont également, selon les informations obtenues par le quotidien torontois.

Loblaw n’est pas le premier grand nom de l’industrie à prendre une décision du genre. Les fournisseurs ont déjà vu leur facture augmenter pour pouvoir vendre dans les Walmart.