/finance/homepage

Magasiner pour mieux se déconfiner

Camille Lalancette | 24 Heures

CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI

Certains commerçants de la rue Laurier ont constaté samedi que leur établissement profitait aux clients qui cherchent à se désennuyer.

Tous ont soutenu que les consignes sont toujours respectées à l’intérieur de leur commerce.

Le propriétaire du café Méchants Pinsons, Éric Lapointe, a remarqué qu’une nouvelle clientèle était récemment apparue.

«Avant, c’était un endroit où les gens se rejoignaient, discutaient ensemble. Et puis là ce n’est plus ça qui se fait. Les gens discutent dehors un peu, mais ce n’est plus comme c’était. C’est plus en échappatoire. On desserre la valve de pression le temps d’un café», a-t-il remarqué.

Le salon de toilettage Zoovrac peut toujours recevoir des clients en cette deuxième vague. William Poisson, employé de la boutique, a reçu beaucoup de commentaires positifs des clients qu’il sert.

«Je pense que oui ça leur fait du bien de non seulement dépenser un jouet pour leur animal de compagnie et ça peut procurer un plaisir adjacent au propriétaire», a-t-il souligné.

Pour l’employée de la boutique de vêtements pour enfants Ciconia, Marie-Josée Beaulieu, c’est un privilège de recevoir les clients en ce moment.

«Les gens vont voir des articles sur le Web et ils vont décider de venir en personne. Et ils savent qu’en venant ici on respecte les règles et qu’on a un nombre de clients maximum. Quand il faisait très beau, les gens faisaient la file dehors avec plaisir», a-t-elle fait savoir.

M. Lapointe du café Méchants Pinsons croit que l’hiver va être dur sur les commerçants.

«À ce moment-ci ça va être encore facile, la température est bien. Mais cet hiver, ça ne sera plus la même game. Les gens ne vont plus faire la file dehors, a-t-il lancé. C’est sûr que si on peut mettre des tables éventuellement, c’est ça qui nous sauve l’hiver. Si on n’a pas de table, les gens ne vont pas faire la file et attendre dehors à la neige», a-t-il ajouté.