/news/currentevents

Coalition pour rouvrir les gyms: un Hells Angels comme interlocuteur

Antoine Lacroix | Journal de Montréal

Un des porte-paroles d’une coalition de plus de 200 établissements d’activités physiques au Québec qui comptent défier le gouvernement en rouvrant leurs portes malgré les règles sanitaires en place est un membre en règle des Hells Angels. 

• À lire aussi: Des gyms vont défier le gouvernement

Selon nos informations, l’apparition du vice-président aux opérations au ProGym de Montréal Christian Ménard lors d’une conférence de presse qui a été télévisée a fait sursauter dans les rangs policiers. 

C’est que Ménard est un membre des Hells Angels du chapitre de Sherbrooke depuis 2005. 

«C'est vraiment la stupéfaction au niveau policier qu'un individu qui est membre en règle des Hells Angels se pose comme un possible interlocuteur avec le gouvernement», commente une source policière. 

La coalition formée de nombreux centres d’entrainement, de yoga, de danse, d'arts martiaux et de CrossFit ont annoncé lundi matin vouloir recommencer leurs activités ce jeudi en affirmant «qu'ils ne constituaient pas un secteur d'éclosion». 

«Toutes les mesures sanitaires en vigueur seront respectées. Si le gouvernement d'ici là est en mesure de nous prouver, à l'aide d'études, que nous sommes une source d'éclosion, nous ferons marche arrière», écrit la coalition dans un communiqué, qui soutient que plusieurs entreprises font face à la faillite. 

Des conférences en simultanée se sont tenues à Montréal et Québec lundi matin, où Ménard a pris la parole contre les mesures gouvernementales.