/news/politics

Victoire aisée de Scott Moe

Agence QMI

Photo d'archives AFP

Sans grande surprise, le premier ministre sortant de la Saskatchewan, Scott Moe, a été aisément réélu à la tête d'un gouvernement majoritaire lundi soir.

Quelques dizaines de minutes après la fermeture des bureaux de vote et le début du dépouillement des voix, le Parti saskatchewanais a pris une avance rapidement devenue insurmontable pour le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan.

Vers 23 h 20, les troupes de Scott Moe obtenaient la faveur d'environ 62 % des électeurs, contre un peu plus de 39 % pour le NPD. Le Parti Saskatchewanais dominait dans 46 circonscriptions, contre 15 pour son rival.

Après dépouillement, la victoire de la formation du premier ministre a été confirmée avec une confortable majorité de 50 sièges et 62,99 de suffrages favorables.

Les autres partis représentés obtenaient des résultats marginaux, sous la barre des 4 %.

Ce faisant, Scott Moe a guidé ses troupes à la victoire pour une première fois. Le premier ministre sortant avait pris les rênes de son parti au cours de l'hiver 2018, succédant à Brad Wall qui avait causé la surprise en démissionnant en plein mandat après avoir passé une décennie à la tête de la province.

M. Moe a prédit un avenir «radieux» pour les quatre prochaines années. «Un avenir bâti sur une forte reprise économique tirée par le travail acharné et l'innovation», a-t-il réagi sur Twitter.

«Nous allons gouverner pour tous les Saskatchewanais et nous allons bâtir une province forte», a dit M. Moe dans son discours de victoire.

Il s'agit d'une quatrième victoire consécutive pour le Parti saskatchewanais, qui dirige la province depuis 2007.

La Saskatchewan est devenue à troisième province à tenir des élections depuis le début de la pandémie. La Colombie-Britannique a fait de même au cours de la dernière fin de semaine, tandis que le Nouveau-Brunswick avait tenu le premier scrutin post-pandémie à la mi-septembre.