/news/coronavirus

Des ainés au moral éprouvé en Mauricie

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Des organismes de la Mauricie tentent de soutenir les ainés dont le moral est parfois durement éprouvé par la deuxième vague de la pandémie.

• À lire aussi: La plupart des gyms de la Mauricie ne compte pas défier le gouvernement

• À lire aussi: Le projet de gazoduc divise la Mauricie

• À lire aussi: Les écoles de la Mauricie en mode alerte

C'est notamment le cas de la Table Action Abus Aînés Mauricie qui offre des cours la semaine prochaine pour apprendre à gérer l'angoisse.

«La peur de la mort est présente. C’est sûr que tout ce que les gens vont entendre sur la mort... pourquoi pas moi? Est-ce que ça va être moi? C’est ce qui nous a motivés à mettre en place ce groupe. On va continuer. Tant qu’on va avoir des besoins, on va y répondre», a expliqué la directrice générale de l'organisme, Colette Coudé.

Chez Les Petits Frères de Trois-Rivières, on remarque une plus grande détresse psychologique. Les aînés accompagnés par l'organisme se sentent coupés du monde, si bien que les intervenants multiplient les appels pour briser l'isolement.

«De pas pouvoir socialiser, de rencontrer des gens, faire partie d'un groupe et de pouvoir échanger... c'est très difficile pour eux», a soutenu Kevin Michaud, coordonnateur régional chez Les Petits Frères de Trois-Rivières.

Depuis le mois de mai, des intervenants psychosociaux du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont sur le terrain. Près de 3 000 interventions ont été réalisées dans des résidences privées, mais aussi auprès d’organismes communautaires et des entreprises.