/regional/troisrivieres/mauricie

Des caméras privées au service de la police à Trois-Rivières

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La police de Trois-Rivières a maintenant des yeux partout grâce à son nouveau Registre de caméras de surveillance, un réseau de caméras de surveillance privées disséminées un peu partout sur le territoire.

Les images captées à la grandeur du territoire sont mises à sa disposition lorsque requis, de façon volontaire. On compte déjà dans le registre un millier d'adresses avec souvent plus d'une caméra braquée sur différents angles.

Elles sont accrochées à des résidences privées, à des commerces, à des usines, à des établissements gouvernementaux et autres.

Les policiers disposeront sous peu d'une carte interactive faisant apparaître sur un simple clic, la localisation des caméras dans un secteur donné.

Par souci d'efficacité, les policiers veulent avoir accès rapidement aux captations afin d'être en mesure de procéder au visionnement avant que n'expire le délai de conservation et que les images ne soient effacées.

Ce registre est une première au Québec. D'autres services de police sont d'ailleurs venus à Trois-Rivières pour se familiariser avec son fonctionnement et éventuellement l'ajouter à leurs outils de travail.

À Trois-Rivières, le registre démontre toute son utilité. Les policiers, indique-t-on, y ont recours chaque semaine.