/news/coronavirus

La Suède renforce localement ses recommandations

Agence France-Presse

Les habitants du sud de la Suède sont désormais invités à limiter les contacts et éviter transports publics et lieux clos, ont annoncé mardi les autorités sanitaires, tandis que le royaume scandinave est en proie à un rebond des cas de nouveau coronavirus.

• À lire aussi: Les restrictions s'étendent en Europe, provoquant une colère croissante

• À lire aussi: Un Québécois en Suède: au pays où le masque est en option

• À lire aussi: Immunité collective: un mirage dangereux, avertissent de nombreux scientifiques

La Scanie, région la plus méridionale de Suède, emboîte le pas à la ville d'Uppsala, à 70 km de Stockholm, où il est conseillé depuis la semaine dernière aux habitants d'éviter les transports publics et les contacts physiques avec des personnes extérieures au foyer jusqu'au 3 novembre.

Les recommandations annoncées pour la Scanie resteront en vigueur pendant au moins trois semaines.

À l'heure où une grande partie de l'Europe durcit ses mesures pour contenir la pandémie de COVID-19, la Suède tente d'ajuster les siennes, mais garde globalement le cap de sa stratégie sans confinement ni mesures coercitives.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens augmente pourtant régulièrement depuis mi-septembre. 

«La semaine dernière, le nombre de nouveaux cas a augmenté de 70% par rapport à la semaine précédente, l'une des plus fortes hausses que nous ayons constatées», a expliqué mardi l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell.

Anders Tegnell a par ailleurs déclaré mardi que des discussions étaient en cours avec d'autres autorités locales pour éventuellement formuler de nouvelles recommandations dans d'autres régions du pays.

En dépit d'une augmentation des nouveaux cas quotidiens, le nombre de décès enregistrés est, lui resté stable ces dernières semaines. 

Au total, la Suède, forte de 10,3 millions d'habitants a enregistré 115 785 contaminations et 5918 morts.