/news/politics

Québec a toujours comme objectif de sauver Noël

TVA Nouvelles

Québec a prolongé de quatre autres semaines les mesures en zone rouge. Les oppositions dénoncent la confusion dans le message, mais le gouvernement assure que c’était la décision à prendre.

• À lire aussi: Les restrictions en zone rouge prolongées jusqu’au 23 novembre

Les oppositions demandent de faire preuve de plus de transparence. Le ministre de la Santé assure que ç’a toujours été clair.

«On a trois indicateurs: il y a le nombre de cas que nous avons tous les jours, il y a aussi le nombre d’éclosions et l’impact sur le système de la santé», a expliqué le ministre Christian Dubé en entrevue à TVA Nouvelles.

Il a ajouté que le gouvernement a toujours suivi les recommandations de la santé publique avant de faire passer une zone en orange ou en rouge.

«Si on n’avait pas mis les mesures en place, on serait peut-être rendu comme en France ou comme en Espagne où ils ont une explosion des cas. On n’en est pas là», ajoute le ministre.

Il est conscient que les sacrifices demandés à la population sont difficiles, mais il croit que les Québécois savent que c’est nécessaire. «Il faut continuer», martèle-t-il.

Sauver Noël

Québec croit que la province est prête à atteindre son deuxième objectif : réduire le nombre de cas.

«Il faut suivre l’évolution de la pandémie et si on continue à faire les efforts qui ont été faits, on pourrait avoir des bonnes nouvelles dans les prochaines semaines», de dire M. Dubé.

Examen des médecins

La Fédération des médecins résidents affirme que le Québec se prive de centaines de médecins à cause d'un examen qui ne vient pas. 

Le ministre de la Santé se place du côté du Collège des médecins. «Il faut s’assurer que les médecins reçoivent la bonne formation», a-t-il déclaré.