/finance/homepage

350 000$ d’amende pour une minière après un déversement

Agence QMI

quarry samomvaly coal mine loading

Евгений Мирошниченко - stock.adobe.com

Breakwater Resources devra payer une amende de 350 000 $ après avoir reconnu avoir contrevenu à la Loi sur les pêches concernant un déversement à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon, exploitée par cette entreprise en Abitibi.

La condamnation a été rendue le 19 octobre dernier au palais de justice de Val-d’Or, en Abitibi.

Un déversement de 500 litres de floculant provenant du site minier, survenu le 28 février 2018, avait provoqué le rejet d’un effluent à létalité aiguë dans la rivière Wedding, a précisé Environnement et Changement climatique Canada, mercredi, par communiqué.

«Un rejet d'effluent à létalité aiguë dans des eaux où vivent des poissons constitue une contravention au paragraphe 36(3) de la Loi sur les pêches», a-t-on aussi indiqué.

Breakwater Resources, qui appartient la compagnie Nyrstar des Pays-Bas, figurera au Registre des contrevenants environnementaux. Son amende de 350 000 $ sera versée au Fonds pour dommages à l'environnement du gouvernement du Canada.

Extrayant surtout du cuivre et du zinc, la mine Langlois a cessé sa production depuis le début de l’année en raison de problèmes financiers.