/news/coronavirus

Guilbault se réjouit du recul des gyms

Agence QMI

La ministre de la Sécurité publique s’est réjouie mercredi de la décision de la coalition de 260 centres d'activité physique qui comptait défier le gouvernement, jeudi, de plutôt inviter leurs clients à manifester.

«Je salue ce changement de cap, parce que, je viens d’en parler, la désobéissance et tout ça, ce n’est pas une bonne idée et eux ont pris leur sens des responsabilités, je considère, et donc je les en remercie», a déclaré mercredi Geneviève Guilbault après avoir appelé les partis d’opposition à agir de façon responsable.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Les gyms reculent et invitent leurs clients à manifester

Malgré tout, le gouvernement prévoit toujours se doter de moyens de punir ceux qui contreviendraient aux règles de santé publique, a-t-elle ajouté par la suite.

«On sera près s’il y a lieu, si on devait en venir à des mesures répréhensives dans le cas où il y aurait une contravention aux règles qui sont en place», a dit Geneviève Guilbault.

Decret  

Mardi, le premier ministre François Legault a fait savoir qu’un décret serait adopté mercredi afin de pouvoir imposer des amendes aux gyms ainsi qu’à leurs clients qui défieraient les recommandations de la santé publique en zone rouge.

«Devant cette dérive autoritaire, nous avons pris la décision d'inviter plutôt nos clients à une contestation santé devant nos installations ce jeudi à partir de 8 h 30», fait savoir le communiqué de la coalition de centres d’activité physique.

«Cette contestation, pacifique et en conformité avec les règles sanitaires en vigueur, sera le premier pas d'un mouvement que nous souhaitons voir grandir afin que le gouvernement Legault réalise qu'il ne peut gouverner uniquement pour la COVID, mais qu'il doit le faire pour la santé physique et mentale de 8,5 millions d'habitants», a poursuivi le collectif de propriétaires.

 Écoutez la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec, sur QUB radio: 

Les propriétaires de salles de sport évalueront leurs actions à venir en fonction de l’attitude du gouvernement face à leurs revendications.

«Nous ne pouvons plus longtemps rester sourds aux drames des PME et de la population de moins en moins en santé», ont-ils insisté.

La coalition a qualifié de «douche froide» la réponse de M. Legault à son interpellation.

Québec a prolongé jusqu’au 23 novembre les mesures de restrictions sanitaires en zone rouge.