/news/coronavirus

La santé publique appelle à réduire les inégalités exposées par la COVID-19

Agence QMI

Photo d'archives, Agence QMI

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, appelle à un changement structurel afin d’éliminer les inégalités mises en lumière par la COVID-19.

• À lire aussi: Plus de 1000 cas recensés en Ontario, une première

• À lire aussi: Pas de collecte de bonbons d'Halloween pour une partie de l'Ontario

• À lire aussi: Cas de COVID-19 en hausse: «limitez vos contacts», répètent les autorités

«Bien que la pandémie [...] nous touche tous, les répercussions sur la santé ont été dévastatrices pour les aînés, les travailleurs essentiels, les populations racialisées, les personnes en situation de handicap et les femmes», souligne-t-elle dans le rapport annuel de l’Agence canadienne de la santé publique (ACSP).

«Nous devons améliorer les conditions sanitaires, sociales et économiques de ces populations si l’on veut atteindre l’équité en matière de santé et nous protéger tous de la menace de la COVID-19 et des futures pandémies», a-t-elle ajouté.

Parmi les recommandations qu’elle émet figure donc celle de soutenir le leadership et la gouvernance vers un changement structurel dans les secteurs de la santé, du social et de l’économie. Cela passerait entre autres par une classification des données permettant de comprendre les différents besoins des personnes, notamment en matière de logement et de sécurité d’emploi.

La Dre Tam recommande aussi un renforcement des capacités du Canada en santé afin qu’il soit possible de lutter contre la COVID-19 tout en continuant de s’attaquer aux autres problèmes de santé. Le rapport annuel de l'ACSP relève d'ailleurs que la crise des surdoses aux opioïdes s'est exacerbée depuis le début de la pandémie.