/news/coronavirus

Le nombre de malades de la Covid-19 double tous les neuf jours en Angleterre

Agence France-Presse

Drapeau britannique Royaume-Uni

Photo d'archives

La circulation du nouveau coronavirus s'accélère au Royaume-Uni, les contaminations doublant tous les neuf jours en Angleterre malgré les restrictions locales imposées par le gouvernement, qui résiste aux appels à un confinement généralisé, selon une étude publiée jeudi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Dans le cadre de cette étude de l'Imperial College de Londres et Ipsos-Mori, plus de 85 000 volontaires ont été testés en Angleterre entre le 16 et le 25 octobre. Pendant cette période, 128 personnes sur 10 000 étaient infectées en Angleterre, un chiffre qui double tous les neuf jours.

Les résultats indiquent que les contaminations continuent d'augmenter dans toutes les régions d'Angleterre, y compris celles présentant pour l'instant une faible circulation, et dans tous les groupes d'âge, la plus forte hausse concernant les personnes âgées de 55 à 64 ans. Le Nord-Ouest et le Yorkshire et Humber concentrent le plus grand nombre de contaminations.

Le taux de reproduction du virus («R») a atteint 1,6 au niveau national, indique également cette étude.

«Ces résultats intermédiaires brossent un tableau inquiétant de la situation en Angleterre, où nous assistons à une augmentation de la prévalence des infections à l'échelle nationale, qui, nous le savons, entraînera davantage d'hospitalisations et de morts», a déclaré le professeur Paul Elliott, directeur du programme à l'Impérial College.

Au Royaume-Uni, pays d'Europe le plus endeuillé par la pandémie avec plus de 45.000 morts, le bilan quotidien des décès a dépassé les 300 deux jours de suite mardi et mercredi, des niveaux qui n'avaient plus été constatés depuis le mois de mai.

Chaque province du pays décide de sa stratégie en matière de lutte contre la propagation du virus. Au Pays de Galles, depuis vendredi soir et jusqu'au 9 novembre, les plus de trois millions d'habitants doivent rester chez eux.

En Angleterre, les restrictions ont été durcies pour des millions de Britanniques dans les zones les plus touchées par la propagation du virus, notamment au nord, où les élus locaux pressent le gouvernement d'esquisser un déconfinement.

Le Premier ministre Boris Johnson cherche jusqu'à présent à éviter un confinement général de la population.

Un système d'alerte à trois niveaux déterminant les restrictions à déployer selon la prévalence du nouveau coronavirus a été instauré en Angleterre.

Vendredi, le Nottinghamshire, région du centre de l'Angleterre où les taux de contamination sont parmi les plus hauts du pays, passera au niveau d'alerte le plus élevé, sur trois, de restrictions.

«Le problème pour le moment est que même si les mesures adoptées dans les zones de niveau 2 et de niveau 3 ralentissent la propagation dans les prochaines semaines, il est peu probable qu'elles provoquent une chute rapide des cas quotidiens et des décès,» a déclaré le professeur Neil Ferguson, scientifique qui conseille le gouvernement, à l'agence de presse PA.

Le parti d'opposition travailliste plaide pour un confinement général d'une durée de deux à trois semaines pour freiner la propagation du virus.