/regional/montreal/montreal

Une pétition pour interdire le poison à rats à Montréal

Béatrice Roy-Brunet | Agence QMI

La Ville de Montréal pourrait consulter la population sur l’interdiction de l'usage de trappes à poison pour rongeurs à condition qu’une pétition électronique obtienne les 15 000 signatures requises.

• À lire aussi: Logements insalubres dans Côte-des-Neiges: les locataires et la propriétaire sont tout aussi découragés

• À lire aussi: Préparer son jardin à l’hiver : «ne jetez pas vos feuilles», prévient Marthe Laverdière

• À lire aussi: Un rat détecteur de mines récompensé pour sa bravoure

Cette pétition, initiée par un groupe de citoyens, vise à bannir l'usage des trappes à poison contre les rongeurs dans les bâtiments situés dans un rayon d'un kilomètre d'un lieu important pour la biodiversité de la métropole.

Les substances rodenticides utilisées par de nombreux propriétaires de bâtiments présentent un important risque de contamination secondaire, peut-on lire dans le texte de la pétition. Par exemple, un oiseau qui mange un rongeur infecté risque fortement d’être infecté à son tour.

«Cette contamination met en danger de nombreuses espèces déjà vulnérables et déséquilibre de nombreux écosystèmes, indique-t-on. Il est donc important d'encadrer son usage afin de sauvegarder de nombreuses espèces animales et la beauté des lieux verts, si chères à la population montréalaise.»

Un encadrement pour l'usage des rodenticides et une sensibilisation auprès des entreprises sur le haut risque de contamination secondaire sont également demandés.

La pétition est en ligne sur le site de la Ville de Montréal et sera ouverte aux signatures d’ici le 13 novembre, selon Émilie Thuillier, responsable de la démocratie au comité exécutif de la Ville. Un total de 15 000 signatures est nécessaire afin d’obliger la tenue d’une consultation par la Ville.

On peut retrouver la pétition à l'adresse suivante : https://beta.montreal.ca/petitions/detail/5e681a6dd283ae0019cf4ed2