/news/law

Colombie-Britannique: Canada Dry règle une poursuite pour 200 000$

Agence QMI

La société mère de la boisson gazeuse Canada Dry a été condamnée à payer 200 000 $, après une poursuite intentée par un citoyen de Colombie-Britannique. 

Le plaignant Victor Cardoso n’a pas cessé d’acheter pendant des années la boisson sucrée en faisant confiance à l’étiquette selon laquelle Canada Dry est «naturel» et «fait à partir de vrai gingembre», a rapporté mercredi CTV News. 

«Ils achètent du vrai gingembre, mais ce qu'ils font ensuite, c'est le faire bouillir dans de l'éthanol, ce qui détruit essentiellement tous les avantages nutritionnels ou médicinaux», a révélé Mark C. Canofari, l'un des avocats de Broughton Law Corporation qui a représenté la victime.

Canada Dry Mott’s Inc. a accepté de payer mais «n’est pas tenue de modifier son étiquetage ou sa publicité pour les produits commercialisés au Canada», selon des documents judiciaires.

La somme sera versée dans le compte d’un organisme à but non lucratif, mais Cardoso et un Albertain, lui aussi auteur d’une poursuite similaire, recevront 1500 $ chacun.

Dans une déclaration à CTV News, Canada Dray Mott’s Inc. a nié avoir induit en erreur les consommateurs. 

Des recours collectifs déposés aux États-Unis ont également débouté la société condamné d’abandonner son slogan «Fait à partir du vrai gingembre».