/news/law

Il plaide coupable à plus de soixante chefs d’accusation

Kathleen Frenette | Le Journal de Québec

Photo Fotolia

En cavale depuis quatre ans, un homme de 39 ans a décidé, jeudi, de faire face à la justice en plaidant coupable à une vingtaine de dossiers comportant plus de soixante chefs d’accusation et il a été condamné à 33 mois de détention. 

• À lire aussi: Piégé avec 80 kg de coke dans la Tour des Canadiens

• À lire aussi: Trois victimes au dossier d’un coach

• À lire aussi: Il pourrait être déclaré délinquant dangereux à 24 ans

Au début de l’été, Michaël Dumont Huet fortement intoxiqué par l’alcool et la drogue a été retrouvé inconscient par une jeune femme qui a appelé les services d’urgences.  

Transporté à l’hôpital, Dumont Huet a repris connaissance et, se sachant recherché par les policiers, il a tenté de déclencher l’alarme incendie de l’hôpital où il avait été conduit, dans le but de prendre la fuite. 

Le stratagème n’a toutefois pas fonctionné et Dumont Huet est détenu depuis le 21 juin.  

Vol de carte de crédit

Jeudi , il aura fallu à la poursuivante, Me Geneviève Bédard et à l’avocat de la défense, Me Simon Roy un peu plus d’une heure pour régler l’imposant dossier de Dumont Huet qui utilisait à peu près toujours le même stratagème pour effectuer des vols de carte de crédit.  

Essentiellement, il se rendait dans différents hôpitaux soit à Québec, Beauceville, Lévis, Saint-Raymond, Montmagny ou encore Baie-Saint-Paul pour y dérober le portefeuille d’employés travaillant à ces endroits. 

«Lors de chaque utilisation, monsieur effectue des achats de moins de 100$ puisqu’il utilise le pay pass», a précisé Me Roy lors des brefs résumés faits pour chacun des dossiers.  

À d’autres moments, il a effectué ses vols soit au Grand Théâtre de Québec ou encore dans le vestiaire d’un cours de Yoga qui se donnait à la pyramide de Sainte-Foy. Il se rendait par la suite dans des commerces Jean Coutu, Maxi ou encore au IGA pour y effectuer des achats. 

Crime contre la personne

L’homme qui possède quelques antécédents judiciaires a également dû réentendre la trame factuelle des accusations de voies de fait causant des lésions, menace et voies de fait simple pour lesquelles il avait plaidé coupable devant le juge Christian Boulet en 2016, tout juste avant de disparaitre dans la nature.   

La peine globale de 33 mois de détention, suggérée de façon commune par les avocats et entérinée par le juge, règle ainsi l’ensemble des dossiers de Dumont Huet qui, tout au long des procédures, est demeuré stoïque.