/regional/montreal/montreal

Manifestation d’encouragement devant le Pro Gym d’Hochelaga

Agence QMI

Insatisfait du prolongement de la fermeture des gyms dans la province, quelques dizaines de personnes, dont le controversé membre en règle des Hells Angels, ont exprimé leur frustration jeudi devant le Pro Gym de la rue Hochelaga. 

• À lire aussi: Les gyms reculent et invitent leurs clients à manifester

• À lire aussi: Guilbault se réjouit du recul des gyms

• À lire aussi: Une solution qui ne passe pas par l’ouverture illégale

Répondant à l’invitation des propriétaires de la salle d’entraînement de Montréal, les participants à cette manifestation ont signé des mots d’encouragement en plus d’assister à cette action symbolique de protestation, tenue en matinée. Une trentaine de personnes avaient répondu à l’invitation.

C’est le cas de Christian Ménard, vice-président aux opérations au Pro Gym de Montréal, et qui s’affiche ouvertement comme un membre en règle des Hells Angels.

Ce dernier faisait partie des porte-parole d’une coalition de plus de 200 établissements d’activités physiques au Québec, qui comptaient défier le gouvernement en rouvrant leurs portes malgré les règles sanitaires. Elle est finalement revenue sur sa décision.

Martin Chevalier / JdeM

Dans un message publié sur Facebook, les propriétaires du Pro Gym de la rue Hochelaga avaient convié la population à venir s’exprimer devant les médias.

«Ces derniers jours, nous avons travaillé fort pour faire entendre vos voix auprès du gouvernement. Maintenant, il est à votre tour de vous exprimer librement», pouvait-on lire dans une publication qui invitait les gens «à venir symboliquement prendre la poignée de porte du Pro Gym fermé».

Les organisateurs avaient prévu des stations de désinfectant pour les mains ainsi qu’un agent de sécurité pour maintenir les règles sanitaires.