/news/society

Les enseignants se font entendre en Outaouais

Agence QMI

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) a mené, pendant la nuit du 28 au 29 octobre, une opération de placardage visant plusieurs établissements liés aux centres de services scolaires ainsi qu’aux bureaux du ministère de l’Éducation à Québec et à Montréal.

Cette action de mobilisation coïncidait avec le premier anniversaire du dépôt des demandes syndicales pour le renouvellement de la convention collective arrivée à échéance le 31 mars dernier.

Les enseignants dénoncent en outre l’inaction du gouvernement Legault dans le cadre des négociations en cours.

«Nous avons l’impression que le gouvernement a fait le choix de faire traîner les choses et qu’il n’a aucune volonté de faire avancer les négociations», a dit Sylvain Mallette, président de la FAE.

«Nous avons récemment identifié nos priorités de négociation et nous sommes prêts à poursuivre le dialogue, mais encore là la partie patronale ne pose pas les gestes qui permettraient de faire progresser les pourparlers», a-t-il poursuivi.

Selon M. Mallette, «il n’y a aucune avancée concrète quant à nos principales demandes. Pourtant, l’éducation figurait parmi les priorités lors de l’élection du gouvernement Legault en 2018, et elle devrait l’être encore davantage considérant la pandémie actuelle».

Le bureau de circonscription du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a aussi été ciblé par les syndiqués durant la nuit de mercredi à jeudi, de même que plusieurs bureaux de centres de services scolaires dans plusieurs régions.

«Le gouvernement doit reconnaître l’expertise des profs sur le terrain, a indiqué M. Mallette. Nous avons des solutions, et depuis un an que nous les proposons!»

«Il est temps de faire comprendre au gouvernement que les réponses aux problèmes de l’école publique passent par la mise en place des solutions proposées par les profs dans le cadre de la présente ronde de négociation, et qu’il ne peut s’appuyer sur la pandémie pour négocier [au] rabais», a-t-il ajouté.