/news/coronavirus

Un propriétaire ouvre son gym malgré l’interdiction

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Une vingtaine de clients sont venus s’entraîner jeudi au Multi-Gym de Thetford Mines, en zone rouge. Le propriétaire a décidé d’ouvrir son commence malgré l’interdiction du gouvernement.

• À lire aussi: Manifestation d’encouragement devant le Pro Gym d’Hochelaga

• À lire aussi: Les gyms reculent et invitent leurs clients à manifester

Une coalition de 200 centres d’entraînement et gyms avaient menacé d’ouvrir leurs portes le 29 octobre avant de reculer quelques jours plus tôt.

Mais le propriétaire du Multi-Gym de Thetford Mines, François Madore, qui tient boutique depuis 30 ans, a choisi d’aller de l’avant.

«Je veux démontrer que la décision du gouvernement de François Legault n’est pas la bonne. L’entraînement physique peut prévenir beaucoup de problèmes de santé», indique M. Madore.

Selon lui, la Santé publique aurait pu limiter le nombre de clients à la fois ou exiger que les clients se présentent au centre avec une réservation.

Son gymnase est doté d'un système d'échangeur d'air qui permet, selon lui, de limiter la propagation des microbes. De plus, ses clients respectent la distanciation physique de deux mètres.

«Chez Olymel, à Vallée-Jonction, ils ont 100 cas de COVID parmi leurs employés et ils ne ferment pas pour autant», a avancé M. Madore.

Ce dernier raconte avoir reçu la visite des policiers en début d’après-midi jeudi. 

«Ils nous ont donné un avertissement, qu’on s’exposait à une amende si on restait ouvert et à date ils ne sont pas revenus», affirme l’homme.

François Madore est conscient des conséquences légales de son geste. «Je ne paierai jamais l’amende et ils me mettront en prison», a-t-il laissé entendre.

À la police municipale, le sergent Yves Simoneau mentionne que M. Madore a été rencontré jeudi midi et qu’on lui a fait part des conséquences de ne pas vouloir se conformer au décret du gouvernement. 

«Nous verrons dans les prochains jours s’il y a lieu de sévir, mais nous souhaitons une collaboration de sa part», a mentionné M. Simoneau.

La direction du Mutli-Gym avise chaque client du risque de recevoir une amende de 1000$.

«Je suis conscient de ce risque, mais pour moi les bienfaits de l’entraînement sur ma santé mentale sont plus importants», mentionne un client.

François Madore réplique au premier ministre François Legault qui doit voir à la santé de la population. 

«La pilule la plus polyvalente pour garder le monde en santé, c'est l'exercice. Depuis le début de la pandémie, les gens boivent plus d'alcool, mangent mal et il va falloir remettre beaucoup de monde en forme», a-t-il indiqué.

M. Madore a dû fermer son gymnase le 22 juin sur ordre de la Santé publique. Il a rouvert en septembre puis a dû fermer à nouveau le 8 octobre dernier.

Ses installations, il les évalue à 500 000 $. «J'avais, avant la pandémie, 600 abonnés et là, je suis rendu à 200». Il y a deux autres gymnases privés à Thetford Mines qui auront de la misère à s'en sortir, selon lui. «Je ne souhaite pas ça du tout», a-t-il glissé.

La police de Thetford a finalement confirmé vendredi matin avoir remis un constat d’infraction de 1546$ incluant les frais à un proprio de gym jeudi soir, après qu’un avertissement lui ait été servi quelques heures plus tôt. Les clients qui étaient à l’intérieur ont reçu un avertissement.  

- Avec Yves Charlesbois, Agence QMI

Dans la même catégorie