/news/coronavirus

Cas stables depuis trois semaines dans la métropole

Yves Poirier | TVA Nouvelles

La directrice de la Santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin, a fait le point sur la situation montréalaise après l’effort de 28 jours en indiquant qu’il y avait une stabilité depuis trois semaines. 

«Nous avons atteint un plateau sur presque l’ensemble de nos indicateurs. On peut se féliciter de notre effort collectif. Il ne faut pas baisser la garde.»

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

Un portrait en chiffres de la situation avec une moyenne de 240 à 250 par jour. Des quartiers demeurent chauds, ceux de Parc-Extension avec un taux de 14% de positivité, Côte-des-Neiges, Snowdon et Côte-Saint-Luc. En ce qui a trait aux éclosions, on dénombre 236 éclosions actives, de plus petites tailles, a tenu à préciser Mylène Drouin. Des éclosions notamment dans 

25 services de garde, une école a été fermée jeudi, ça touche aussi 62 milieux de travail (une baisse significative par rapport à la semaine dernière), 14 éclosions dans la communauté

Et 23 en milieu de soins. 

En matière d’hospitalisation, la directrice de la Santé publique de Montréal affirme que la métropole ne dépassera pas sa capacité dans les prochaines semaines si la population maintient ses efforts. Concernant la proportion des aînés touchés, elle demeure assez stable. «Il faut tenir le coup pour un effort supplémentaire de quelques semaines’’, a expliqué la Dre Drouin.