/finance/homepage

Des pertes pour SNC-Lavalin au troisième trimestre

Agence QMI

L’action de SNC-Lavalin a reculé de 9,82 %, vendredi, à la Bourse de Toronto, après que la firme d’ingénierie montréalaise eut rapporté une perte de 85,1 millions $ au troisième trimestre de son exercice financier.

Le titre avait ouvert à 19,55 $ et a terminé la séance à 18,64 $ (-2,03 $), avec un creux à 17,50 $.

Pour ce trimestre terminé à la fin septembre, l’entreprise a déclaré un résultat net négatif attribuable aux actionnaires de 85,1 millions $, soit 48 cents par action diluée, contre des profits de 2,7 milliards $, ou 15,70 $ par action diluée, au troisième trimestre de 2019.

À l’époque, les résultats comprenaient la vente de sa participation de 10,01 % dans l'autoroute 407, en Ontario.

Les revenus totaux de l’entreprise sont passés de 2,43 milliards $ au troisième trimestre de 2019 à 2,01 milliards $, à la fin septembre.

«Comme nous nous y attendions, l'incidence continue de la COVID-19 a nui à la productivité des projets [...]», a souligné Ian L. Edwards, président et chef de la direction de Groupe SNC-Lavalin.

Il a cependant souligné que les services d'ingénierie de l’entreprise «ont continué de produire d'excellents résultats au cours du trimestre, soutenu par le solide rendement des secteurs du transport, de la défense et de l'énergie nucléaire dans nos principales régions».

«Nous agissons rapidement dans le cadre de la restructuration et de la réduction des frais généraux, et nous nous attendons à ce que ces activités affichent un RAII (résultats avant intérêts et impôts) positif en 2021», a-t-il précisé.

Par ailleurs, «malgré les problèmes de productivité liés à la COVID-19, le carnet de commandes de projets [des contrats clé en main à prix forfaitaire (CMPF)] a continué de diminuer, et nous prévoyons terminer la plupart des projets CMPF du secteur Ressources d'ici la fin de l'année», a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie