/news/politics

«Le référendum s’est perdu à Québec»

TVA Nouvelles

Il y a 25 ans, les Québécois se prononçaient une seconde fois sur la souveraineté du Québec. Le camp du «Non» l’emportait par une faible majorité de 50,58% des voies. Mario Dumont était à l’époque une figure importante du camp du «Oui». Ce matin, il replonge dans souvenirs et commente le résultat du 30 octobre 1995.

• À lire aussi: 25e anniversaire du référendum: «J’ai pris acte de ce que le peuple pense», dit François Legault

• À lire aussi: Il y a 25 ans, l'occasion ratée

• À lire aussi: Un jour de deuil pour Lisette Lapointe

«Le vote ne s’est pas perdu dans les communautés culturelles ou dans le vote ethnique. (...) Le référendum s’est perdu à Québec, il faut nommer les choses par leur nom. Pas juste la ville, mais si le grand Québec avait voté ❝Oui❞ dans des proportions équivalentes au reste de la province, c’est le ❝Oui❞ qui l’aurait emporté par un résultat bien serré», appuie notre chroniqueur politique. 

*** Voyez l’intégrale de la chronique de Mario Dumont dans la vidéo ci-haut.