/news/coronavirus

Pas de retour à la vie normale avant 2022 au moins

TVA Nouvelles

Un retour à la vie «normale» au Québec ne se fera pas avant 2022, et seulement si un vaccin efficace et sécuritaire est disponible dès le printemps prochain, estiment les experts. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

Les Québécois devront donc s’habituer au masque, au lavage des mains, à la distanciation physique, et devront maintenir leurs contacts sociaux au minimum pour une longue période. 

«Le vaccin ça va prendre un certain temps avant qu’il soit déployé pour toute la population. Son taux d’efficacité, on n’en est pas sûr non plus. Est-ce que ça va être 50%, 60%, 70%, 80%?, se demande la pharmacienne Diane Lamarre, à l’émission de Mario Dumont.   

«On aura toujours une masse critique de personnes qui seront susceptibles de propager l’infection», tant qu’un vaccin ne sera pas donné à un maximum de personnes. 

Il faudra donc, d’une certaine manière, apprendre à vivre avec la présence de ce coronavirus dans la société, «à moins que l’on réussisse à l’éteindre complètement, mais ce n’est pas parti pour ça», constate la pharmacienne. 

Ainsi, les mesures de précaution, qui pourraient toujours évoluer dans le temps, devraient donc s’échelonner jusqu’en 2022 en considérant que les premiers vaccins arriveraient au printemps 2021 au Canada. 

Par ailleurs, le temps qu’il faudra afin de vacciner la population pèse lourd dans la course contre le virus. 

«Le temps que la population générale soit vaccinée, ça prend une masse critique de personnes vaccinées. Ça s’échelonne au moins sur un mois ou deux», explique Mme Lamarre. 

À moins de catastrophe, un confinement généralisé ne serait pas mis de l’avant, mais les mesures sanitaires et certaines restrictions feront désormais partie de la normalité pour encore plusieurs mois. 

Dans la même catégorie