/news/coronavirus

Fête illégale en zone rouge: 83 personnes s’exposent à 5000 $ d’amendes

Agence QMI

GEN-Perquisition d'envergure dans un débit clandestin à Montréal

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Une fête illégale qui se déroulait vendredi soir dans un commerce de type entrepôt du secteur Ahuntsic, à Montréal, a pris fin abruptement vers 21 h pour les 83 personnes qui y participaient.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Des contraventions de 1000 $ pour 83 étudiants réunis dans un Airbnb

• À lire aussi: Le locataire du party à 128 000 $ en Outaouais court toujours

La police est débarquée dans un immeuble du Quartier de la mode, au 500, rue de Louvain, pour mettre fin à ce rassemblement qui entre en contravention avec les consignes de la santé publique pour les régions qui se trouvent en zone rouge, comme Montréal.

Les 83 contrevenants, qui ont été identifiés un à un au cours d’une opération qui s’est étirée pratiquement jusqu’à l'aube, s’exposent chacun à des amendes totalisant près de 5000 $, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) pourrait les sanctionner pour avoir participé à un rassemblement, pour ne pas avoir respecté la distanciation de deux mètres et pour ne pas avoir porté de masque. 

Il s’agit de trois amendes de 1000 $ chacune, plus les frais, soit environ 4600 $. 

De plus, une quatrième amende d’environ 200 $ pourrait être donnée à chacune des personnes pour s’être trouvée dans un débit clandestin, a précisé l’agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

De plus, de l’alcool et différents stupéfiants ont été saisis sur place.

C’est la section Moralité du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui a mené cette frappe. 

Elle a obtenu l’appui de policiers du poste de quartier 27, du groupe d’intervention Nord et d’Éclipse.

Cet événement n’est pas sans rappeler celui qui s’est déroulé samedi dernier à Chelsea, en Outaouais, où 83 étudiants réunis dans un Airbnb ont reçu une amende de 1000 $, plus les frais, soit 1546 $. 

Mardi, «Le Journal de Montréal» rapportait que l’organisateur de la fête n’avait toujours pas été retrouvé.