/news/law

L’or nazi autour d’une querelle judiciaire à Montréal

Jean-François Cloutier et Jonathan Tremblay | Bureau d'enquête

Le général américain Dwight Eisenhower inspecte des lingots d’or volés à des Juifs par les nazis en 1945.

Photo d'archives, Getty Images

Le général américain Dwight Eisenhower inspecte des lingots d’or volés à des Juifs par les nazis en 1945.

Le développeur d’une des maisons les plus chères au Québec poursuit son partenaire d’affaires en diffamation, après que celui-ci eut allégué qu’il aurait dissimulé dans sa résidence plus de 180 M$ en lingots d’or qui proviendraient des nazis. 

La luxueuse résidence est située sur les flancs du mont Royal, à Montréal.

Capture d'écran tirée de Remax-Quebec.com

La luxueuse résidence est située sur les flancs du mont Royal, à Montréal.

Glenn Feldman, un avocat et propriétaire d’immeubles commerciaux, colporterait que son partenaire d’affaires de longue date, Irwin Lande, aurait fait construire ce qui est actuellement une des maisons les plus chères à vendre au Québec avec de l’argent volé d’un héritage.

La maison à vendre pour 27,8 M$ comporte notamment un bar en marbre avec des accents de bois.

Capture d'écran tirée de Remax-Quebec.com

La maison à vendre pour 27,8 M$ comporte notamment un bar en marbre avec des accents de bois.

La propriété en question, située au flanc du mont Royal, est actuellement à vendre pour 27,8 millions $. Elle compte 8 chambres à coucher et 15 salles de bains. Elle est décrite comme « l’une des plus prestigieuses résidences sur le marché » sur le site immobilier Centris. 

Ces allégations étonnantes sont contenues dans une poursuite déposée par Irwin Lande et son épouse contre Glenn Feldman à la fin 2019. Les deux anciens partenaires et amis sont aujourd’hui à couteaux tirés. Ils sont engagés dans plusieurs litiges de nature personnelle et commerciale.

Irwin Lande réclame 16 millions $ pour dommages à sa réputation dans un recours. Glenn Feldman est également poursuivi au criminel notamment parce qu’il aurait proféré des menaces envers Lande et causé des dommages à sa propriété. 

Il est visé par une ordonnance de ne pas entrer en contact avec Irwin Lande et de ne pas s’approcher de sa maison. Cette ordonnance aurait été violée deux fois, selon la police. 

Chimiste autrichien  

Selon les prétentions de Feldman rapportées dans une autre poursuite, Irwin Lande aurait bâti sa fortune en bénéficiant de l’héritage d’un chimiste d’origine autrichienne qui aurait travaillé à Montréal pour la firme Laboratoires Abbott. Il serait mort en 1983. 

Ce chimiste, Ludwig Delphiner, aurait collaboré avec les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale, selon Feldman.

Sur cette photo, on voit des blocs d’or placés à Rome sous les maisons de familles de Juifs déportés pendant la guerre.

Photo d'archives, Getty Images

Sur cette photo, on voit des blocs d’or placés à Rome sous les maisons de familles de Juifs déportés pendant la guerre.

Des lingots d’or illégalement obtenus provenant des nazis seraient cachés encore aujourd’hui dans la maison d’Irwin Lande actuellement à vendre, toujours selon les prétentions de l’avocat Feldman. 

Dommageable  

Irwin Lande et son épouse mentionnent dans leur procédure que les parents d’Irwin sont eux-mêmes des survivants de l’Holocauste. Selon le couple, les allégations de Feldman sont fausses et hautement dommageables. « Il a violé la dignité, l’honneur et la réputation des plaignants en produisant et en disséminant des informations fausses, diffamatoires et vexatoires », plaident-ils. 

« Alléguer auprès de l’entourage des plaignants dans la communauté juive que les plaignants ont volé de l’argent des victimes de l’Holocauste est une des pires insultes qu’on puisse imaginer », disent-ils. 

Affaire à l’étude  

Notre Bureau d’enquête a contacté différents organismes pour tester la validité des allégations étonnantes de Me Feldman. 

« L’affaire est connue des autorités compétentes et est toujours à l’étude, sans résultats pour le moment », nous a indiqué la responsable des enquêtes publiques au ministère des Affaires étrangères du gouvernement israélien, Ruth Zack. David Ouellet, du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), nous a dit être au courant des allégations, mais il n’a pas voulu se prononcer. 

« Nous n’avons pas pu trouver d’information sur un Ludwig Littman Delphiner qui corrobore ou infirme les allégations contre lui », nous a écrit Avital Borisovsky, du Friends of Simon Wiesenthal Center for Holocaust Studies à Toronto.  

Chimiste exemplaire ou nazi?    

Ludwig Delphiner, le chimiste au centre d’une importante dispute entre deux anciens partenaires d’affaires montréalais, a-t-il été un personnage exemplaire, reconnu dans son milieu, ou au contraire un sinistre officier d’Adolf Hitler dans le Troisième Reich ?  

Deux neveux d’Irwin Lande allèguent dans une autre poursuite que Ludwig Delphiner est un cousin de la sœur d’Irwin Lande qui n’a absolument rien à se reprocher. (Dans leur poursuite, Irwin Lande et son épouse présentent de leur côté le chimiste Delphiner comme un cousin du père d’Irwin Lande.)  

Soldat décoré  

« Il a mené par l’exemple durant toute sa vie en tant que soldat décoré dans la Cavalerie autrichienne durant la Première Guerre mondiale, chimiste en chef (à partir de 1930) chez Laboratoires Abbott et membre de son conseil d’administration depuis 1947, de même que fellow de l’Institut de chimie du Canada », allèguent Jonathan Jacob Feifer et Andrew Feifer dans ces recours.  

Ces derniers ont produit devant la cour une copie d’une édition spéciale (faite pour le compte de Laboratoires Abbott) du magazine Time en 1964 qui fait l’éloge sur sa page couverture de Delphiner.  

Les neveux d’Irwin Lande réclament une injonction contre Glenn Feldman pour que certains passages d’un affidavit sous serment fait par Feldman au sujet de Delphiner ne puissent pas être rapportés ou reproduits. Cet affidavit a été déposé sous scellé à la cour dans le cadre de la poursuite.

- Jean-Francois Cloutier

Le mystère de l’or nazi    

Que les prétentions de l’avocat montréalais Glenn Feldman soient fondées ou non, il est établi par les historiens que les nazis ont volé des quantités considérables d’or et qu’une partie a disparu après la guerre.  

En avril 1945, quand les Américains occupent la ville de Merkers en Allemagne, ils découvrent par hasard, après avoir parlé à deux Françaises, l’existence d’un trésor inouï dans une mine de sel, 500 mètres sous terre.  

Ils font la découverte, dans un dédale souterrain de 30 kilomètres, de plus de 8000 lingots d’or, 3300 sacs de pièces d’or, des sacs d’argent, huit sacs de bagues en or et plus de 200 sacs contenant des œuvres d’art de grande valeur. 

Ce ne serait que la pointe de l’iceberg selon Timothy Naftali, professeur à la New York University et spécialiste du pillage des nazis. Il est estimé que les nazis ont dérobé 598 millions $ US d’or (en dollars de 1945). Or, l’or retrouvé à Merkers a une valeur d’environ 250 millions $ US.  

« Il y a encore un mystère sur ce qui est arrivé à l’or [des nazis]. [...] Nous ne savons pas où le reste de l’or est allé », souligne cet expert dans un reportage de la chaîne américaine Historia en 2019.

- Jean-Francois Cloutier