/news/society

Parkinson : le premier traitement mondial en essai clinique à Toronto

Agence QMI

Getty Images/iStockphoto

Des chercheurs de Toronto ont commencé les premières phases d’essai clinique pour un traitement de la maladie de Parkinson, une première mondiale dans le domaine médical. 

L’objectif de ce traitement serait de traiter les symptômes de la maladie, mais aussi de prévenir le déclin des patients et réduire leur consommation de médicaments, a indiqué Global News.

« C’est finalement le but – de changer à la fois les activités quotidiennes des patients, mais aussi l’évolution de leur maladie », a déclaré en entrevue avec le média le Dr Nir Lipsman, cochercheur de l’étude et neurochirurgien au Sunnybrook Health Sciences Centre.

Les chercheurs de Sunnybrook et de l’University Health Network de Toronto utilisent des ultrasons pour délivrer un traitement directement dans les régions du cerveau qui sont touchées par la maladie.

« Ce qu’une échographie nous permet de faire, c’est de créer une sorte de fenêtre temporaire dans cette barrière hématoencéphalique pour permettre de délivrer le traitement, qui normalement ne peut pas entrer, au cerveau », a expliqué le docteur Lipsman à Global News.

Les premiers essais cliniques doivent être réalisés sur six personnes, qui réaliseront trois cycles de traitement et un suivi d’au moins six mois. Trois patients ont déjà été recrutés pour l’étude.

Selon Parkinson Canada, plus de 100 000 Canadiens ont été diagnostiqués de la maladie de Parkinson. Aucun traitement n’a encore été découvert.