/news/coronavirus

Un deuxième médecin de la Montérégie meurt de la COVID

Dr Jean-Marc Lepage

Photo courtoisie, CISSS Montérégie-Centre

Le Dr Jean-Marc Lepage est décédé au cours des derniers jours. Le médecin de famille de 81 ans a rendu l’âme le 28 octobre à l’Hôpital Charles-Le Moyne de Longueuil. Il a été emporté après avoir contracté la COVID-19 et des suites de complications médicales.

Il a pratiqué à l’Hôpital Charles-Le Moyne pendant plus de 50 ans, où il a aidé des milliers de femmes à accoucher. 

Au cours des dernières années, il a continué de s’impliquer en travaillant quelques heures par semaine au sein du programme Pour une maternité sans danger de la Direction de santé publique de la Montérégie. 

Il était aussi membre désigné du conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre.

Un choc à la santé publique

En avril, un autre médecin, le Dr Huy Hao Dao, avait été foudroyé par le virus à seulement 45 ans. Le spécialiste en santé communautaire et en médecine préventive prêtait main-forte à ses collègues de la santé publique dans la lutte à la COVID-19. 

Ce deuxième décès survient alors que la Montérégie figure parmi les régions les plus touchées de la deuxième vague. Au cours de la dernière semaine, on a dénombré 1000 cas de la maladie. Il s’agit également de la deuxième région la plus touchée pour le nombre de décès, avec 739.

Impliqué au Collège

Dans le cas de Jean-Marc Lepage, son départ a aussi des échos au Collège des médecins du Québec, où il a été administrateur pendant de nombreuses années.

«C’était un bon gars qui a siégé plusieurs années au conseil, un gars sage. Il pensait beaucoup aux patients», s’est remémoré le Dr Yves Lamontagne, ancien président du Collège.

Il dit avoir appris son décès dans les derniers jours après des problèmes de santé. 

«J’ai été surpris. C’est un gars qui était en forme pour son âge», dit celui qui l’a côtoyé pendant plusieurs années, mais qui l’avait perdu de vue après son départ du Collège il y a 10 ans.

Durant la première vague, 13 travailleurs de la santé ont été emportés par la COVID-19, selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).