/news/law

Fâché d’avoir perdu à un jeu vidéo, il aurait paralysé l’internet d’une ville

Antoine Lacroix | Journal de Montréal

Romolo Tavani - stock.adobe.com

Un jeune de Gatineau devra faire face à la justice après avoir privé des milliers d’abonnés de leur service internet en lançant une attaque informatique pour se venger d’un adversaire qui l'avait battu au jeu vidéo Call of Duty.

Alexis Meunier, 21 ans, a été arrêté cette semaine après plus d’un an de travail fait par la division des enquêtes sur la cybercriminalité de la Sûreté du Québec (SQ).

Il fait face à des accusations de méfait informatique d’une valeur de plus de 5000 $, d’avoir empêché l’exploitation d’une infrastructure informatique et d’avoir frauduleusement fait l’usage d’un ordinateur.

Selon nos informations, c’est en lançant une attaque en déni de service qu’il aurait commis les infractions qui lui sont reprochées.

Il s’agit d’une manœuvre qui consiste à envoyer une surcharge de données à un serveur ciblé afin de faire planter le réseau internet.

Dommages collatéraux

L’attaque initialement dirigée contre un usager de la compagnie Câble Amos a eu des dommages collatéraux d'une ampleur telle, que pratiquement toute la ville abitibienne a vu ses systèmes fonctionnant en ligne être hors service.

Les impacts se sont fait ressentir durant au moins une journée.

Une enquête a été lancée afin de comprendre l’origine de cette importante panne. 

La police a alors constaté qu’une adresse IP avait été davantage visée que le reste du réseau complet de Câble Amos.

En remontant le fil des événements, les enquêteurs ont réalisé qu’une mésentente entre deux joueurs du jeu de guerre Call of Duty, sur la console PlayStation 4, était fort probablement à l’origine des événements.

Grâce à des ordonnances de communication obtenues contre Sony et Facebook, ils ont été en mesure d’identifier un suspect.

Une perquisition a été menée chez lui et, après analyse du matériel informatique, des accusations ont pu être déposées contre Alexis Meunier.

Rare dossier du genre

Hugo Fournier.
Porte-parole
Sûreté du Québec

Photo Axel Marchand-Lamothe

Hugo Fournier. Porte-parole Sûreté du Québec

«Nous sommes en mesure de confirmer l’arrestation d’un individu de Gatineau. Il a comparu au palais de justice mercredi. Il s’agit d’un des premiers dossiers du genre», a mentionné le lieutenant Hugo Fournier, porte-parole à la SQ.

Il a rappelé que toute personne réalisant une telle attaque contre un réseau internet est passible de faire face à des accusations, puisqu’il s’agit d’un acte criminel. 

Contactée par Le Journal, la direction de Câble Amos n’a pas retourné la demande d’entrevue afin d’expliquer les impacts de l’attaque.