/news/coronavirus

Des covidiots en autos

Erika Aubin | Journal de Montréal

Après un regroupement illégal de voitures modifiées dans un stationnement d’un Canadian Tire de Montréal, dimanche, une voiture grise (en mortaise) qui coursait sur la rue De Salaberry a embouti des véhicules garés et un taxi, en plus de happer un piéton.

Photos Agence QMI, Pascal Girard

Après un regroupement illégal de voitures modifiées dans un stationnement d’un Canadian Tire de Montréal, dimanche, une voiture grise (en mortaise) qui coursait sur la rue De Salaberry a embouti des véhicules garés et un taxi, en plus de happer un piéton.

Des amateurs de voitures modifiées et de vitesse ont donné du fil à retordre aux policiers dimanche après des rassemblements illégaux dans la région métropolitaine et une course intrépide qui a enlevé la vie à un piéton à Montréal.

Feux d’artifice, véhicules modifiés et manœuvres dangereuses ; comme le rapportait Le Journal dimanche, les policiers de Laval sont intervenus vers 21 h samedi auprès d’environ un millier d’amateurs de voitures, rassemblés dans le stationnement d’un Walmart.

Des constats d’infraction ont été remis, car les rassemblements extérieurs sont interdits en zone rouge ; puis certaines des modifications faites aux véhicules n’étaient pas permises par la loi.

Cependant, selon nos informations, une partie du groupe aurait poursuivi la fête en conduisant de Laval à Montréal, en passant par la Rive-Sud. La soirée illégale s’est terminée dans le stationnement d’un Canadian Tire, dans le quartier de Rivière-des-Prairies. 

Toujours aussi bruyants et dérangeants, les covidiots auraient quitté l’endroit avant que les policiers puissent intervenir. 

Une dizaine de véhicules percutés   

La soirée n’était toutefois pas terminée pour les policiers qui ont eu affaire à d’autres conducteurs imprudents. 

Vers 2 h 45 du matin, un piéton a été happé par un automobiliste qui se serait engagé dans une course de rue en plus de brûler un feu rouge et de fuir la scène de l’accident, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio: 

Le Service de police de la Ville de Montréal tentait toujours dimanche de déterminer s’il y avait un lien entre les rassemblements et ce tragique événement.

Selon des témoins de la scène, deux véhicules coursaient sur la rue De Salaberry avant que l’un d’eux passe à haute vitesse au feu rouge et entre en collision avec un taxi qui arrivait en direction nord sur la rue Grenet.

La voiture impliquée dans la collision a embouti une dizaine de véhicules qui étaient stationnés avant de terminer sa course au milieu de l’artère. 

Délit de fuite  

Le conducteur avait déjà déserté la scène à l’arrivée des premiers secours.

« J’ai regardé par la fenêtre de ma cuisine et j’ai vu quelqu’un dans la rue, près de la voiture grise accidentée, embarquer dans une autre voiture qui a démarré rapidement », a raconté au Journal Paddamma Sinnathamby, qui s’est fait réveiller brutalement par le bruit des impacts.

Sa maison est si proche qu’une partie de la clôture qui entoure son terrain a été détruite.

Le chauffeur de taxi, âgé de 68 ans, a été transporté à l’hôpital. Il est hors de danger.

Le piéton de 32 ans, retrouvé inconscient sur le lieu de l’accident, serait décédé selon nos informations.

– Avec l’Agence QMI