/regional/montreal/montreal

Un horloger montréalais parmi les grands

L’horloger montréalais Alexandre Beauregard est de nouveau finaliste cette année pour le prestigieux Grand Prix d’Horlogerie de Genève (GPHG).

«Un régal pour les yeux avec ses 33 pétales de pierre naturelle en turquoise, opale et une myriade de pierres fines, chacune soigneusement sculptée et polie à la main dans leur atelier de Montréal, peut-on lire sur le site internet du GPHG à propos de la montre «Lili». [...] Sertie dans un boîtier en or 18 carats et ornée de 180 diamants, Lili est animée par un mouvement à quartz suisse de haute précision.»

Au total, 84 montres sont en nomination dans 14 catégories dans le cadre de ce concours appelé par certains les «Oscars» de l’horlogerie.

Les noms des lauréats seront dévoilés jeudi lors d’une cérémonie qui aura lieu au Théâtre du Léman, à Genève. Dix-huit prix seront attribués durant ce gala, dont le Grand Prix de l’Aiguille d’Or.

En 2018, l’entreprise Beauregard avait été présélectionnée dans la catégorie Complication pour dame avec sa montre «Dahlia C1». C’est la montre «Lady Arpels Planétarium» de Van Cleef & Arpels qui avait remporté les honneurs cette année-là dans cette catégorie consacrée aux montres avec des fonctions supplémentaires (en plus de la simple indication de l’heure).