/regional/estduquebec/cotenord

Plainte de harcèlement psychologique contre Philippe Pichet

Une plainte de harcèlement psychologique a été déposée contre le directeur général de la Ville de Fermont et ex-directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Philippe Pichet. 

Ce dernier continue d’occuper ses fonctions qu’il quittera toutefois d’ici quelques semaines pour des raisons personnelles. 

Le maire de Fermont, Martin St-Laurent, confirme que la plainte a été déposée contre le directeur général Philippe Pichet il y a quelques semaines et qu’une enquête est en cours par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST).

Compte tenu de la tenue de l'enquête, il n’a pas voulu commenter ni faire d’entrevue à la caméra, mais indique que Philippe Pichet continue d’exercer son travail parce qu’il n’a pas de contact avec la personne plaignante et que son retrait n’est pas requis dans les circonstances. 

Il n’a pas été possible de joindre Philippe Pichet qui été écarté de son poste de directeur du SPVM en décembre 2017. 

Il est devenu directeur général de la Ville de Fermont à l’automne 2019. La municipalité nordique rembourse le salaire de Philippe Pichet à la Ville de Montréal avec qui il a conservé son lien d’emploi. 

Philippe Pichet ne sera probablement plus à Fermont lorsque l’enquête de la CNESST sur la plainte de harcèlement psychologique sera complétée. 

Cet été, il a avisé le maire de Fermont qu’il quittera son poste de directeur général le 4 janvier. Cette décision a été prise pour des raisons personnelles liées à l’éloignement de Fermont.