/finance/homepage

Solides résultats pour Héroux-Devtek au deuxième trimestre

Héroux-Devtek

Capture d'écran tirée de Twitter

Le fabricant de pièces aérospatiales Héroux-Devtek a rapporté vendredi des résultats salués par les analystes pour le deuxième trimestre de son exercice financier.

Pour le trimestre clos à la fin septembre, l’entreprise a rapporté un bénéfice net de 3,8 millions $ comparativement à 6,3 millions $, à la période correspondante de l’an dernier.

Le bénéfice par action (BPA) a diminué, passant de 0,18 $ il y a un an à 0,11 $ pour l'exercice considéré. Par action ajustée, le bénéfice est resté relativement stable, à 0,17 $, comparativement à 0,18 $.

L’économiste Benoit Poirier du Mouvement Desjardins a parlé dans une note de «résultats impressionnants». En l’occurrence, il a expliqué que les analystes s’attendaient à un BPA ajusté de 0,09 $.

L’entreprise a rapporté un carnet de commandes fermes de 764 millions $ au deuxième trimestre et elle a abaissé sa dette de 28,1 millions $ depuis le début de l’exercice.

«La stratégie que nous avons adoptée dès le début de la pandémie pour arrimer notre structure de coûts à la nouvelle cadence de production dans le secteur civil, tout en continuant de saisir les occasions de développement des affaires dans nos deux secteurs, donne les résultats escomptés et je tiens à remercier nos employés pour tous leurs efforts dans les circonstances difficiles que nous vivons», a souligné Martin Brassard, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.

Sur la même période, la compagnie a eu des ventes de 137,1 millions $, comparativement à 145,5 millions $ l'an dernier.

M. Brassard s’est dit «encouragé par le contrat de fabrication conclu entre CESA et Boeing, annoncé en octobre, qui démontre le potentiel des ventes croisées de nos activités».

«Je suis satisfait de notre rentabilité et des flux de trésorerie générés au cours du trimestre, a-t-il ajouté. Nous obtenons ces résultats grâce à notre approche disciplinée à l'égard de la gestion des coûts et du maintien d'un bilan sain.»

La firme de Longueuil a aussi indiqué qu’environ 70 % des suppressions de postes prévues en mai ont été effectuées. À l’époque, on parlait de la perte de 225 emplois, dont 125 au Québec. Héroux-Devtek a souligné qu’elle a décidé en octobre de fermer son usine de Wichita, au Kansas, en raison de la baisse du volume d'activités, une décision qui touchera 37 employés additionnels.