/news/currentevents

Un arnaqueur du web aurait fait plus de 50 victimes

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

fraudeur en ligne

Photo tirée de Facebook

Les autorités policières ont dans la mire un individu qui aurait fraudé des dizaines d’internautes un peu partout dans la province par l’entremise de sites de vente en ligne d’articles usagés.

Le suspect, un homme de 28 ans originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, aurait utilisé plusieurs identités sur les réseaux sociaux au cours des derniers mois pour mettre en œuvre son stratagème frauduleux.

fraudeur en ligne

Photo tirée de Facebook

Parmi ses pseudonymes, on signale entre autres : Samz Larouche, Djsammywhy2222, Lawless Samy et Sam Berg.

fraudeur en ligne

Photo tirée de Facebook

Selon son modus operandi, l’arnaqueur annoncerait des objets à vendre à bon prix sur des plateformes de vente en ligne comme Marketplace ou Kijiji. Lorsque le marché est conclu avec un acheteur, il demanderait à ce qu’un paiement soit versé par un transfert bancaire électronique dans un compte qui ne serait pas toujours le sien. Il disparaîtrait ensuite une fois l’argent empoché.

«Il aurait amassé quelques milliers de dollars de cette façon. On parle de plus d’une cinquantaine de dossiers dans lesquels il a été identifié comme suspect. Ce chiffre pourrait augmenter», a confié une source policière.

Groupes de victimes  

Des groupes Facebook réunissant ses victimes présumées ont d’ailleurs été créés, tandis que la Sûreté du Québec et la police de Québec enquêtent conjointement.

Christian Germain, 43 ans, de Trois-Rivières, dit avoir été victime de l’individu sans scrupules en janvier. 

«J’avais acheté des micros sur Marketplace pour 220 $ avec la livraison. Il disait qu’il restait à Rimouski. Au bout de trois jours, je ne les avais pas reçus, allègue-t-il. Il m’a répondu “envoyés” et je n’ai plus eu de retour.»

«J’ai été victime d’une de ses fraudes en voulant acheter du matériel pour ma compagnie, raconte Éric Desmarais, propriétaire d’une entreprise d’audiovisuel. Et je suis tombé dans le panneau. Il m’a même fourni une facture... que j’ai payée. Il était super professionnel, le gars!»

«Il n’a jamais envoyé le matériel. Ensuite, j’ai été recruté par la page des victimes. C’est là que j’ai appris qu’il y en avait plusieurs, dit-il. J’en ai vu des fraudes, mais celles-là dépassent tout ce que j’ai vu.»

Il laisse des traces 

Tous deux incitent les gens qui auraient été floués par l’usurpateur à le dénoncer.

«Même si c’est juste 50 $. Il est venu te le voler dans tes poches. Au bout du compte, ça fait beaucoup d’argent, insiste M. Germain. Ce n’est pas un homme intelligent. Il laisse des traces partout.»

Selon l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux, le fautif se présente comme un ambulancier, barman et DJ. Il se trouverait présentement en voyage. Après une accalmie, il aurait repris ses activités frauduleuses de plus belle au début du mois.

«Si des gens croient avoir été victimes d’un stratagème de fraude, on les invite à contacter la centrale d’information criminelle du Québec», rappelle Mélanie Dumaresq, sergente à la SQ.