/news/society

L'autocueillette de sapins déjà populaire

TVA Nouvelles

Face à la grande demande, plusieurs sites spécialisés dans l'autocueillette de sapins ont décidé d'ouvrir leurs portes plus tôt qu'à l'habitude cette année. Et chez les propriétaires de ces sites, on s'attend à vivre une année record en ce qui concerne l'achalandage et les ventes.

• À lire aussi: La féérie au rendez-vous aux jardins de Noël allemand de Québec

«Ce qui est le fun en autocueillette, c'est que tu choisis le sapin que tu vois. C'est lui que tu vas avoir chez vous. Tandis qu'en magasin, il y a un filet. De quoi il a l'air, on sait jamais trop. Ici tu le choisis, on l'emballe; le meilleur des deux mondes!» explique Simon Coulombe, copropriétaire de coupezvotresapin.com. «Depuis les trois dernières années, il y a vraiment comme un retour à la terre. Le monde achète de plus en plus bio, achète de plus en plus local. C'est la même chose avec les sapins de Noël.»

Le sapin naturel a la cote depuis quelques années. Sur près de 2,4 millions arbres de Noël québécois qui sont vendus chaque année, un peu plus de la moitié sont exportés, la grande majorité vers les États-Unis, selon le ministère de l'Agriculture.

Cette popularité pour l'arbre naturel a également un effet sur son prix, qui peut augmenter de 5 à 25 dollars en moyenne chaque année.