/news/politics

Legault promet de ne pas taxer les consommateurs pour réduire la pollution au Québec

Le gouvernement Legault n’entend pas taxer davantage les consommateurs et les entreprises afin d’atteindre les nouvelles cibles de la province en termes de réduction de gaz à effets de serre.

C’est ce qu’a indiqué le premier ministre, François Legault, en présentant le Plan pour une économie verte (PEV) de son gouvernement lundi en compagnie du ministre de l’Environnement, Benoit Charrette. Ce plan prévoit notamment l’interdiction de la vente de véhicules neufs à essence à partir de 2035.

Il établit également la marche à suivre pour parvenir à l’objectif de réduction des gaz à effet de serre (GES) du Québec en 2030, -37,5 % sous le niveau de 1990, et l’atteinte de la carboneutralité en 2050.

Ce plan quinquennal disposera de 6,7 milliards $ sur cinq ans afin de permettre, entre autres, l’électrification des transports et le passage du carburant fossile aux énergies renouvelables pour les industries.