/news/politics

Moratoire sur la chasse: négociations et suspension des moyens de pression

TVA Nouvelles

Les communautés autochtones qui bloquaient l'accès aux territoires de chasse de la réserve faunique La Vérendrye suspendent leurs moyens de pression pour le moment.

• À lire aussi: Moratoire sur la chasse à l'orignal: les points de contrôle continuent

• À lire aussi: Saison de chasse perturbée: les oppositions lancent la pierre au gouvernement

• À lire aussi: «J.E» | Peur, colère et désarroi derrière les barricades sur la 117

Cette décision intervient après une rencontre avec le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, qui a eu lieu ce lundi à Val-d’Or.

Les chefs algonquins ont convenu de cesser leurs moyens de pression le temps des négociations sur la chasse dans la région.

Les communautés autochtones demandaient un moratoire d’au moins cinq ans. Québec de son côté avait diminué le nombre de prises récemment.

«Je trouvais important de me déplacer à Val d’Or pour rencontre chefs et grand chef et commencer les négociations», a fait savoir le ministre Lafrenière à sa sortie de la réunion.

«Il faut trouver une solution, mais bien plus profondément que ça, il faut envoyer un message clair qu’on ne revivra pas ce qu’on a vécu cet automne. On veut trouver une solution permanente et bonne pour tous.»

Québec a déjà trouvé son négociateur en la personne de Mario Gibeault. Les Algonquins sont en train de chercher le leur.

Déjà, le tirage au sort pour la chasse dans le secteur a été reporté de trois mois.