/news/coronavirus

COVID-19: pire journée en termes de mortalité depuis juin

Agence QMI

Les espoirs suscités par l'annonce que six millions de doses de vaccins contre la COVID-19 arriveront au Canada cet hiver ont été assombris, mercredi, par un net regain de la mortalité liée à la pandémie.

• À lire aussi: Le Québec déplore 35 décès supplémentaires

• À lire aussi: Le tiers des écoles touchées au Québec

• À lire aussi: Les premiers vaccins contre la COVID arriveront en janvier

Au total, les différentes provinces ont annoncé pas moins de 100 décès de patients qui étaient porteurs du virus. La dernière fois que le Canada avait dévoilé un nombre de décès dans les trois chiffres remonte au 4 juin dernier, lorsque 139 décès avaient été déplorés.

Le Québec et l'Ontario ont été à la proue de cette importante remontée des décès avec 35 recensés au Québec et 32 en Ontario. Les provinces de l'Ouest les plus touchées par le virus, la Colombie-Britannique, l'Alberta et le Manitoba ont aussi rapporté 10 décès pour la première et 11 pour les deux autres. Le dernier décès a été recensé en Saskatchewan.

Par ailleurs, le nombre de nouveau cas a continué à progresser, des provinces comme le Québec (1179), l'Ontario (1417) et le Manitoba (400) ayant vu leur bilan repartir vers le haut par rapport à la veille.

Encore un record

La Colombie-Britannique, elle, a battu un record avec 762 nouveaux cas. La province du Pacifique supplante jour après jour son propre record depuis vendredi dernier.

La progression de la maladie inquiète en Colombie-Britannique, au point où le gouvernement va imposer des restrictions sur les déplacements interprovinciaux dès jeudi.

«Lorsqu'il est question de déplacements, les déplacements non essentiels sont interdits en Colombie-Britannique et le resteront pendant deux semaines», a laissé tomber le premier ministre John Horgan en conférence de presse.

Confinement

Ce dernier n'est pas le seul à chercher des solutions pour mater le SRAS-CoV-2. En Ontario, le premier ministre Doug Ford a indiqué être «extrêmement préoccupé» par les bilans qui émanent de sa province, si bien que Toronto et sa banlieue pourraient tomber sous le coup d'un nouveau confinement prochainement.

À tout le moins, de nouvelles mesures pour Toronto et les régions de York et de Peel seront décidées et annoncées d'ici vendredi, a indiqué le premier ministre.

«Nous devons faire quelque chose», a reconnu M. Ford tout en critiquant les gens qui continuent à faire fi des règles sanitaires en organisant des fêtes et des rassemblements.

Ailleurs au pays, le Nunavut a annoncé 10 nouveaux cas mercredi, toujours majoritairement concentré dans la petite localité d'Arviat. Le territoire compte maintenant 70 infections.

En Atlantique, les provinces, largement épargnées cet automne par la pandémie, ont commencé à s'inquiéter de l'arrivée de la deuxième vague cette semaine. Mercredi, neuf cas ont été signalés au Nouveau-Brunswick, trois en Nouvelle-Écosse et deux à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le Canada a cumulé, mercredi, 4641 nouveaux cas de COVID-19, en plus de 100 décès. On dénombre désormais 311 109 Canadiens qui ont officiellement contracté le virus, dont 11 186 qui ont perdu la vie.

La situation au Canada:

Québec: 127 233 cas (6710 décès)

Ontario: 98 162 cas (3415 décès)

Alberta: 41 692 cas (443 décès)

Colombie-Britannique: 24 422 cas (320 décès)

Manitoba: 12 007 cas (190 décès)

Saskatchewan: 5553 cas (32 décès)

Nouvelle-Écosse: 1154 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 388 cas (6 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 307 cas (4 décès)

Nunavut: 70 cas

Île-du-Prince-Édouard: 68 cas

Yukon: 25 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 15 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 311 109 (11 186 décès)

Dans la même catégorie