/news/techno

L'ex-PDG de Yahoo lance une application de gestion de contacts sur iPhone

Agence France-Presse

L'ancienne patronne de Yahoo, Marissa Mayer, a annoncé mercredi le lancement de Sunshine Contacts, une application permettant aux utilisateurs d'iPhone de mieux organiser leurs contacts à l'aide de l'intelligence artificielle.

• À lire aussi: Les actionnaires de Yahoo acceptent la fusion avec Verizon

• À lire aussi: Marissa Mayer quittera le CA de Yahoo!

«Sunshine développe et utilise l'intelligence artificielle et d'autres technologies de pointe pour automatiser des tâches concrètes du quotidien», indique un communiqué de presse.

Concrètement, l'application optimise la liste de contacts enregistrée sur l'iPhone en fusionnant les doublons, en remplissant automatiquement des informations manquantes et en actualisant constamment les détails.

Elle permet aussi aux utilisateurs d'échanger facilement leurs informations.

Sunshine est pour l'heure seulement disponible aux États-Unis et sur invitation pour les iPhone munis des versions les plus récentes du système d'exploitation mobile iOS.

Son téléchargement et son usage sont gratuits.

L'application est la première d'une série de services destinés au grand public, qui concerneront des domaines comme la programmation et l'organisation d'événements ou les conversations de groupes.

Pour lancer cette start-up, basée à Palo Alto (Californie), Mme Meyer, 45 ans, a levé 20 millions de dollars et s'est associée à Enrique Munoz Torrez, un ancien collègue rencontré lors de ses années chez Google.

La dirigeante d'entreprises a passé plus d'une décennie chez le géant des moteurs de recherche, où elle a notamment été responsable des services de cartographie et de géolocalisation.

Elle avait été nommée à la tête de Yahoo en 2012 pour redresser la barre de ce pionnier d'internet.

Mme Mayer a démissionné du groupe en juin 2017 après son rachat par le géant des télécoms Verizon pour près de 4,5 milliards de dollars.

Elle avait touché à l'époque un copieux chèque de départ de 186 millions de dollars, selon la presse américaine.