/news/society

«On jase-tu» pour briser l'isolement

TVA Nouvelles

L’initiative «On jase-tu» pour briser l’isolement est encore plus importante cette année en raison de la pandémie de COVID-19. 

Mais elle prend aussi un tout nouveau sens pour sa porte-parole, Marie-Claude Barrette, dont la fille a été isolée puisqu’atteinte du virus et dont le rôle de proche aidante vis-à-vis sa mère a été chamboulé.

«C’est drôle parce que, moi, dès qu’elle a eu un genre de petit symptôme de grippe, je l’ai isolé au sous-sol carrément, raconte Marie-Claude à propos de sa fille. Il n’y a pas eu de peut-être que c’est si, peut-être que c’est ça [...] je n’ai pas pris de chance.»

Petite anecdote : l’animatrice allait même livrer les repas à sa fille pendant son isolement. 

Et heureusement pour elle et sa famille, personne d’autre n’a contracté la COVID dans la maison.

Plus récemment, Marie-Claude Barrette s’est retrouvée dans la même situation que bien des Québécois et Québécoises : elle a été privée de contact physique avec sa mère qui a été hospitalisée la semaine dernière.

«Il n’y a aucune visite de permise en ce moment. C’est sur qu’il a eu beaucoup d’heures passées au téléphone avec elle, mais je n’ai pas de contact présentement. Je trouve ça très très difficile», indique-t-elle.

C’est ainsi que l’événement «On jase-tu» prend tout son sens.

«Je trouve ça anxiogène de savoir qu’il a des gens qui ont besoin d’autres personnes. Et même si on veut les aider, ce n’est pas possible pour l’instant», se désole Marie-Claude.

La direction a choisi d’aller de l’avant malgré la deuxième vague qui bat son plein après avoir été contrainte d’annuler l’événement le printemps dernier. Ce sera donc dans un format virtuel que l’événement se tiendra sur le coup de 11h jeudi.

«Je suis contente parce qu’Aline Pinxteren, la directrice générale du Bel Âge, a décidé de dire ''non, si les aînés ont besoin de ne pas se sentir seuls, s’ils ont besoin à un moment dans [leur] vie, c’est bien présentement''», avance la porte-parole.

Marie-Claude Barrette et sa co-porte-parole, France Castel, animeront donc un «talkshow» interactif pour donner des conseils aux aînés.

Visionnez l’intégralité de l’entrevue à Denis Lévesque dans la vidéo ci-dessus