/news/society

Il y a corrélation entre le microbiote intestinal et la maladie d’Alzheimer

Agence QMI

Des chercheurs européens viennent de prouver qu’il y a une corrélation entre le microbiote intestinal et la maladie d’Alzheimer.

Ce lien avait déjà été évoqué dans d’autres études, mais des scientifiques de la Suisse et de l’Italie l’ont confirmé dans le cadre de leurs travaux publiés le 10 novembre dans le «Journal of Alzheimer’s Disease».

Le «Courrier international» a indiqué dans un reportage que les chercheurs suisses et italiens ont mis en lumière une «relation entre un phénomène inflammatoire détecté dans le sang des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, certaines bactéries intestinales et la maladie elle-même».

Pour en arriver à ces résultats, l’étude s’est penchée sur 89 personnes âgées de 65 à 85 ans. Certaines étaient atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres pas. Les travaux ont «permis de montrer que cette inflammation chez les malades pouvait constituer "un médiateur" entre le microbiote et le cerveau», toujours selon le «Courrier international».

«Ces résultats permettent d’envisager de nouvelles stratégies préventives basées sur la modulation du microbiote des personnes à risque», a indiqué l’Université de Genève, par communiqué.

«La prise d’un cocktail bactérien pour rétablir l’équilibre du microbiote intestinal ou de produits permettant de nourrir les bonnes bactéries ne serait efficace qu’à un stade "très précoce" de la maladie» explique-t-on toutefois, pour mettre en perspective le chemin restant à parcourir aux scientifiques.

Selon la Société Alzheimer, plus de 500 000 Canadiens sont atteints d’un trouble neurocognitif et ce nombre dépassera les 910 000 en 2030.