/news/faitesladifference

L’éducation est-elle la priorité au Québec?

Kévin Roy | Président de la Fédération des comités de parents du Québec

Pensons-nous vraiment aux jeunes? Agissons-nous dans leur meilleur intérêt? La motivation des élèves est en chute, selon des sondages réalisés périodiquement par la Fédération des comités de parents du Québec depuis mars 2020.

Deux semaines après le début du confinement, les deux préoccupations principales des parents étaient la conciliation travail-famille et la motivation de leurs jeunes. En septembre dernier, 26 % des répondants à un sondage ont indiqué que leurs jeunes étaient moins motivés qu’avant. Deux mois plus tard, ce sont 35 % qui estiment que la motivation de leurs enfants a diminué.

Où est le plaisir? 

Qu’en est-il du plaisir d’aller à l’école pour une journée spéciale ou simplement pour voir ses amis ? Si nos jeunes doivent toujours essayer de rattraper le temps perdu pour ne pas perdre leurs acquis et pour apprendre la matière requise avant les examens, ce plaisir s’envole, et la persévérance aussi.

Pendant les congés scolaires en temps de pandémie, les élèves sont isolés de leurs pairs, ils ne sont pas encadrés par l’école et ils ne sont pas suivis par des professionnels. Plusieurs jeunes s’en sortiront. Mais qu’en est-il des élèves en difficulté, à risque de décrochage, à besoins particuliers, bref des enfants vulnérables ?

Désinvolture 

Est-ce que l’éducation est une priorité au Québec ? Quand je vois avec quelle désinvolture la question de la prolongation d’un congé scolaire est traitée, je me pose la question. 

 Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Kévin Roy, président de la Fédération des comités de parents du Québec, sur QUB radio:  

Kévin Roy
Président de la Fédération des
comités de parents du Québec

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?