/news/law

Procès sur la Loi de la laïcité suspendu après un cas de COVID

Antoine Lacroix | Journal de Montréal

GEN-Procès sur la loi de la laïcité au Palais de Justice

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le procès sur la Loi de la laïcité a été suspendu temporairement après qu'un proche d'un avocat impliqué dans le dossier et présent dans la salle ait été déclaré positif à la COVID-19.

«Je suggère qu'on suspende ce matin et qu'on voit avec les autorités du palais de justice dans quelle mesure elles peuvent désinfecter la salle [...] et on verra comment on traite ça. Prenez soin de vous tout le monde», a laissé tomber le juge Marc-André Blanchard.

La nouvelle a semé la commotion pour les gens présents dans la salle du 17e étage du palais de justice de Montréal, où se déroulent les audiences sur la Loi de la laïcité, contestée par plusieurs regroupements.  

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

À la pause, un des avocats contestataires de la Loi a dû quitter les lieux abruptement pour aller se faire tester et s'isoler.

C'est qu'il venait d'apprendre qu'une de ses enfants venait de recevoir un résultat positif au coronavirus. Le test aurait été passé mardi. 

Autorités contactées 

Les autorités du palais de justice de Montréal et la santé publique seront contactées prochainement afin de décider de la suite du procès. La salle devrait vraisemblablement être désinfectée.

Tous les avocats et intervenants ont été intimés par le juge de s'isoler de manière préventive. Plusieurs d'entre eux qui ont été en contact plus étroit avec l'avocat en question iront également se faire tester. 

Le procès, qui a été mis sur pause pour la journée, pourrait reprendre de manière virtuelle vendredi matin. 

Mercredi en fin d'après-midi, un problème de ventilation avait d'ailleurs forcé le juge à suspendre l'audience de manière préventive.