/news/coronavirus

Attention aux Fêtes, dit Santé Canada

Guillaume St-Pierre | Journal de Montréal

La Santé publique du Canada appelle les Canadiens à ne pas augmenter leurs contacts physiques durant la période des Fêtes, sans quoi le nombre de cas pourrait atteindre les 60 000 par jour d’ici la fin décembre à l’échelle du pays.

• À lire aussi: Les rassemblements permis du 24 au 27 décembre

Selon l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Theresa Tam, le nombre quotidien de cas doit rester sous la barre des 10 000 afin de ne pas saturer nos réseaux de santé.

«Nous voyons déjà dans certains endroits que les réseaux sont sous pression», a affirmé Mme Tam en présentant les nouvelles projections du fédéral, vendredi.

Or, si les Canadiens maintiennent leurs niveaux de contacts actuels, le Canada recensera bientôt 20 000 cas par jour, par rapport à une moyenne de 4800 en ce moment.

Le gouvernement Legault a annoncé jeudi que les Québécois pourront fêter Noël avec leurs proches dans plusieurs rassemblements d’un maximum de 10 personnes du 24 au 27 décembre, en échange d’une quarantaine d’une semaine avant et après cette période.

Questionnées à savoir si le plan de Québec est responsable, les autorités fédérales s’en sont remises à la province.

La Dre Tam a tenu à rappeler le principe de base voulant que de plus petits rassemblements aident à freiner la contagion dans la communauté.

La taille des réunions permises n’est toutefois qu’un des facteurs, a-t-elle ajouté.

Le comportement de ceux qui y participent est aussi important.

«Si tout le monde porte un masque, respecte une distance de deux mètres et les mesures sanitaires, c’est très différent que si 10 personnes s’entremêlent sans masque et font n’importe quoi», a-t-elle mis en garde.

Son collègue, le Dr Howard Njoo, a quant à lui rappeler l’importance de la mesure de quarantaine imposée par Québec avant et après les festivités.