/news/coronavirus

C’est pas le temps de vous mettre sur votre 36!

TVA Nouvelles

La décision du gouvernement quant aux Fêtes n’est pas parfaite, souligne Mario Dumont, mais c’est acceptable selon notre chroniqueur politique. «On fait confiance aux gens avec le contrat social.»

• À lire aussi: Les rassemblements permis du 24 au 27 décembre

• À lire aussi: Permis ou non pendant les Fêtes? On répond à vos questions

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Hier, les autorités annonçaient que les Québécois pourraient voir leurs proches et célébrer en groupe de 10 maximum du 24 au 27 décembre. 

Noël est sauvé, mais en échange, la santé publique demande d’éviter tout contact une semaine avant de festoyer et sept jours après les festivités afin d’éviter de propager la COVID. 

Mario Dumont a une mise en garde pour les Québécois. Il est permis de célébrer, cependant n’exagérez pas! 

«On se met sur son 36 pour les Fêtes. La nouvelle définition de se mettre sur son 36, c’est la personne qui étire ça au maximum. Compte tenu que l’on se compte dans les 10, si tu vois 10 personnes le 24, 25, 26 et 27, ça fait 36. Ça fait 36 contacts!», ironise Mario Dumont dans un appel à la prudence afin de ne pas contaminer ses proches et les gens à risque d’attraper le virus.

*** Voyez l’intégrale de la chronique de Mario Dumont dans la vidéo ci-haut