/news/coronavirus

La capacité d’hospitalisation dans certaines régions pourrait être dépassée

Agence QMI

Une hausse des cas de COVID-19 et des hospitalisations au Québec au cours du prochain mois pourrait se traduire par un dépassement de la capacité des hôpitaux à prendre en charge tous les malades graves dans certaines régions hors de Montréal.

• À lire aussi: Le Québec rapporte 32 décès supplémentaires

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

C’est ce qu’a indiqué vendredi l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), en spécifiant que l’augmentation des hospitalisations projetées au cours des prochaines semaines est plus importante dans les régions que dans la métropole.

«L’augmentation des hospitalisations projetées s’expliquerait notamment par les éclosions dans certains milieux de vie hébergeant des personnes âgées», a-t-on précisé dans la mise à jour des données hebdomadaires de l’INESSS.

L'organisme a indiqué que «si les éclosions dans ces milieux étaient évitées, la capacité hospitalière dédiée pourrait être suffisante dans ces régions».

Ainsi, le nombre d'hospitalisations anticipées dans la province grimpe de 27 % par rapport à la moyenne des quatre dernières semaines.

Les données suggèrent une hausse moins marquée que prévu des hospitalisations du côté de Montréal et de ses régions adjacentes. Ainsi, un dépassement des capacités des hôpitaux n'est pas à prévoir dans ces régions, et ce, pour les quatre prochaines semaines.

Selon le rapport sur les risques d'hospitalisation, le nombre de nouveaux cas est en légère hausse par rapport à la semaine précédente (8979 comparativement 8663). En outre, c’est chez la tranche d’âge des 80 ans et plus qu’on constate une hausse de 14 %.

L’INESSS note aussi que parmi les nouvelles infections confirmées pendant la semaine du 9 au 15 novembre, 433 présentent un risque élevé d'hospitalisation, soit une hausse de 27 % par rapport à la moyenne des quatre dernières semaines.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a commenté les nouvelles projections en invitant la population à redoubler d'efforts pour les prochaines semaines.

«Avec les Fêtes qui s'en viennent, il demeure crucial de se montrer encore plus disciplinés, et de tout faire pour protéger davantage les personnes les plus vulnérables. La situation demeure sous contrôle, mais notre marge de manœuvre s'amincit», a-t-il précisé.