/news/law

La sentence d'une fraudeuse encore reportée

Kathleen Frenette | Journal de Québec

Photo courtoisie

Une résidente de Lévis qui a plaidé coupable à une accusation de fraude à l’égard de son employeur en mai 2018 a vu sa peine être reportée, hier, pour la... dix-septième fois.

• À lire aussi: Soupçonnée d’avoir fraudé ses employeurs pour 137 000$

Il y a de cela un peu plus de deux ans, le Service de police de Lévis (SPVL) avait publié un communiqué concernant Natacha Côté, une présumée fraudeuse qui, en 2017 et 2018, avait versé dans son compte bancaire des remboursements pour de fausses dépenses et pour des heures qu’elle n’avait pas travaillées.  

À ce moment, la femme de 37 ans était attitrée au service de la paie pour les entreprises Rechapage Global et Les Immeubles Clément Dubois.

Le montant total de la fraude s’élevait à environ 137 000$.  

Photo courtoisie

Après qu'elle eut reconnu sa culpabilité devant la juge Marie-Claude Gilbert, un rapport présentenciel visant notamment à aider la présidente du tribunal à prononcer une peine juste et appropriée avait été demandé.  

Toutefois, le nombre de reports du dossier est si important qu’hier, la juge Gilbert a demandé «qu’une mise à jour» du rapport soit faite, la première étant datée de septembre 2018.  

«Le dossier vient aujourd’hui pour ma décision. C’est un dossier qui a été plaidé il y a longtemps. À l’époque, on m’avait dit que certains remboursements avaient été amorcés», a d’abord mentionné la juge Gilbert en ajoutant «qu’elle ne se sentait pas à jour dans le dossier».  

«J’ai toujours forcé, depuis le début, pour rendre la peine et là, c’est moi qui demande un délai, mais je crois que c’est dans l’intérêt de madame», a-t-elle précisé.  

Le dossier a donc été reporté au 8 février 2021. D’ici là, une agente de probation devra mettre le dossier de Côté à jour. Il se pourrait alors que ce «nouvel éclairage» force les parties à plaider de nouveau sur sentence et que celle-ci soit une fois de plus... reportée.