/regional/troisrivieres/mauricie

Les Atikamekw se mobilisent pour sauver un ourson

Raphaël Brouillette | TVA Nouvelles

Un ourson orphelin a accompli un long trajet vendredi: la communauté atikamekw de Manawan qui l'avait adopté l’a confié au refuge animal Cécropia de Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie. Trois heures de route pour assurer sa survie.

Masko a été retrouvé par des membres de la nation autochtone au printemps.

Une dame a pris soin de lui, mais il a dû être relâché dans la nature à l'été. À l'aube de l'hiver, sa survie était en jeu, car la bête devenait vulnérable aux prédateurs, sans compter le manque de nourriture à ce temps-ci de l’année.

Sa sauvegarde était primordiale pour le Chef du conseil des Atikamekw de Manawan, Paul-Émile Ottawa.

«Notre peuple est en symbiose avec la faune. Les gens l’ont adopté et s’inquiétaient pour lui. Il fallait faire quelque chose», a-t-il dit à TVA Nouvelles, vendredi.

La communauté s'est mobilisée pour sauver l'animal. Le centre de réhabilitation Cécropia de Saint-Alexis-des-Monts lui a ouvert ses bras jeudi soir. Le responsable Maxime Descôteaux avoue avoir été surpris par la sociabilité de la bête.

«C'est un ourson spécial, très différent des autres que nous avons hébergés», a-t-il mentionné.

Après son hibernation, l'ours retournera dans la nature près de Manawan, dans la région de Lanaudière. Une campagne de sociofinancement a été créée par le refuge afin de couvrir certains frais.