/news/culture

Roxane Bruneau, le succès à sa manière

Victor-Léon Cardinal | Agence QMI

WE 1114 Roxane Bruneau

Photo courtoisie, Kevin Millet

Trois ans après la sortie de «Dysphorie», premier album qui a propulsé sa carrière, Roxane Bruneau lance «Acrophobie». Rencontre avec une artiste polyvalente qui ne tient rien pour acquis.

Bien que sa chanson «Des p’tits bouts de toi» ait raflé en 2019 le prix de la chanson de l’année au Gala de l’ADISQ et que son extrait «Aime-moi» encore soit nommé en 2020 dans la même catégorie, Roxane Bruneau ne s’assoit pas sur ses lauriers. Bien au contraire, l’artiste, anxieuse de nature, craint toujours de perdre un jour l’amour du public.

«Le titre de mon album “Acrophobie” désigne la peur des hauteurs, et fait aussi référence à ce que j’ai ressenti lorsque j’ai vu mon premier album obtenir beaucoup plus de succès que ce à quoi je m’attendais. Je suis montée très haut, très rapidement et, aujourd’hui, j’ai peur de redescendre tout aussi vite. Cette peur que tout s’arrête me procure toutefois l’adrénaline nécessaire pour aller de l’avant. Je n’ai pas envie d’être la saveur du mois; je veux plutôt perdurer. J’espère que le public aimera mon album. Avec ma chanson “Aime-moi encore”, je lui demande d’ailleurs si notre relation tient toujours, après trois ans de carrière et deux confinements.»

Des chansons qui touchent 

Malgré ses craintes, Roxane Bruneau a le talent de rejoindre les gens avec ses chansons. «Dans mon extrait “À ma manière”, je veux dire aux jeunes que, peu importe ce qu’ils veulent faire dans la vie, ils doivent foncer et ne pas se laisser décourager par les autres. Un homme de 50 ans est d’ailleurs venu me voir récemment pour me dire que cette chanson résonnait en lui. Ça m’a fait réaliser qu’elle s’adressait en fait à tout le monde. Il n’est jamais trop tard pour se revirer sur un 10 cents et faire les choses à sa manière.»

Lorsqu’elle crée du nouveau matériel, Roxane Bruneau ne s’impose d’ailleurs pas de contraintes: «Je ne suis pas le genre à me réveiller un matin en me disant que je vais écrire une chanson d’amour. J’écris plutôt ici et là, sur des feuilles ou devant mon ordinateur. J’enregistre ensuite mes chansons a

C’est une des raisons pour lesquelles je travaille toujours avec lui.»

Divertir avant tout 

Roxane Bruneau éprouve une grande reconnaissance envers ceux et celles qui la suivent et la soutiennent depuis ses débuts. Et elle le leur rend bien: «Pendant la pandémie, je me suis sentie investie de la mission de divertir les gens. Je voulais leur faire oublier la réalité dans laquelle on est. En ce sens, il était donc devenu essentiel pour moi de lancer mon deuxième album cette année.»

Comptant désormais 133 000 abonnés à sa chaîne YouTube et 153 000 à son compte Instagram, la jeune femme juge essentiel de préserver un lien privilégié avec sa communauté virtuelle. «Moi, je viens des réseaux sociaux. Ce sont eux qui m’ont créée. C’est grâce à ces gens qui me suivent que j’ai pu attirer l’attention des médias. J’ai commencé ma carrière dans le salon des gens avant de me retrouver à la télévision. Voilà pourquoi je trouve important de continuer à tourner des capsules et de les partager avec eux, sur YouTube. J’ai d’ailleurs plusieurs vidéos qui sont prêtes et qui s’en viennent. Je fais ça avec tout mon cœur et j’ai l’impression que les gens s’en rendent compte.»

Un amour plus fort que tout 

Sur le plan personnel, Roxane Bruneau nous assure que la pandémie n’a pas eu d’impacts négatifs sur la relation qu’elle entretient depuis trois ans avec sa fiancée, Caroline Lefort Bruneau. «Ma blonde est la personne la plus patiente avec moi. De son côté, elle a cessé de travailler pendant un moment à cause de la pandémie, mais elle a repris son travail en milieu scolaire en septembre. Elle sait que je travaille beaucoup dans notre sous-sol, mais elle n’est pas le genre de fille à me reprocher de ne pas passer assez de temps avec elle. Au contraire, elle est super compréhensive et elle me soutient dans tout ce que je fais.»

Fiancées depuis mars 2019, les amoureuses ne songent pas à se marier pour l’instant. «Avec la sortie de mon album, je n’ai pas le temps de penser à ça. Je n’ai pas non plus envie de me marier sur le coin d’une table. Pour moi, lorsque Caro a répondu oui à ma demande, c’était comme si on venait de s’engager pour vrai. Le mariage ne sera qu’une occasion de porter une belle robe.»

De plus, la chanteuse affirme s’entendre très bien avec les trois enfants de sa blonde, qui sont âgés de 12 à 20 ans. «Puisqu’il ne s’agit pas de jeunes enfants, ils ont besoin de moins d’attention. En tant qu’adolescents, plus ils sont loin de nous, mieux ils se portent», rigole-t-elle.

Une tournée acoustique 

Roxane Bruneau aspire à remonter sur scène en décembre. «Je prépare une tournée acoustique qui s’intitulera “Éphémère”, où je serai seule sur scène avec mon réalisateur et guitariste, Mathieu Brisset. Je compte ainsi revisiter les chansons de mon album “Dysphorie” ainsi que quelques chansons d’”Acrophobie”. Tout dépendra comment évolueront les zones rouges au Québec dans les prochaines semaines. Idéalement, j’aimerais donner ce spectacle dans des salles où 250 personnes se tiendraient à 2 mètres les unes des autres. J’espère ainsi pouvoir faire du bien à la santé mentale des gens en les invitant à relaxer en gang. Toutes les dates de ma tournée “Éphémère” se trouvent au roxanebruneau. com.»

Un balado sur la glace 

Ayant mis fin, au début de la pandémie, à son balado «On parle pour parler», Roxane Bruneau nous annonce qu’elle a la ferme intention de redonner vie à ce projet en 2021.

«J’avais beaucoup de plaisir à faire ça. J’ai dû arrêter avec l’arrivée de la COVID-19, parce que j’enregistrais ça dans mon sous-sol à moins de 2 mètres. J’ai donc réaménagé mon espace de travail de manière à ne mettre personne à risque. Pour l’instant, je n’ai pas encore pris le temps de penser à qui seront mes prochains invités. Je compte envoyer mes invitations en janvier. D’ici là, les gens peuvent écouter sur YouTube la quinzaine d’épisodes que j’ai déjà enregistrés.»

L’album «Acrophobie», de Roxane Bruneau, est offert sur toutes les plateformes numériques.