/regional/estduquebec/cotenord

Un secteur de la 138 considéré «dangereux» par le maire de Franquelin

André Normandeau | TVA Nouvelles

Un secteur de la route 138 est jugé problématique et dangereux par Steeve Grenier, maire de la municipalité de Franquelin, situé dans la Côte-Nord.

La côte Bellevue, située à l’est du village, est sous haute surveillance de la part de Transports Québec depuis 2014.

Des glissements de terrain avaient forcé la fermeture d’un belvédère à l’époque. Une distance a été conservée lors du déplacement de la glissière de sécurité.

«On sait depuis plusieurs années que c’est une zone qui est sujet à des décrochements de talus, mais on le surveille, a indiqué Caroline Rondeau de Transports Québec. Il y a des relevés qui sont pris chaque année, il y a des patrouilleurs qui vont s’assurer chaque semaine que tout est correct au niveau de la sécurité.»

Transports Québec est retourné sur place récemment, et les employés ont constaté que le talus a évolué très légèrement pour se rapprocher d’une pente plus stable de 33 degrés.

Mais la situation est décriée par le maire de Franquelin.

«C’est une place qui s’est désagrégée beaucoup depuis au moins deux ans. On a déjà fait appel au ministère des Transports pour faire un état de la situation. Le ministère nous dit qu’il fait des patrouilles régulièrement sauf qu’on n’a pas eu de nouvelles concernant ce dossier-là», a précisé Steeve Grenier.

Le ministère a dit avoir un projet de reconstruction de la côte Bellevue dans ses cartons : la route sera éloignée de 25 mètres de la paroi, la voie de dépassement sera allongée d’un kilomètre et les courbes prononcées seront éliminées avec ce nouveau tracé.

Transports Québec a assuré qu’il n’attendra pas les 3 ans prévus si jamais la situation se dégradait d’ici là.