/news/techno

Une ado de 17 ans dénonce un avocat populaire qui l'aurait abordée sur TikTok

Antoine Lacroix et Gabrielle Morin-Lefebvre | Journal de Montréal

Questions sur son âge, demande de rencontre et proposition de voyage en Thaïlande : une adolescente de 17 ans a dénoncé publiquement avoir reçu des messages insistants de la part d'Avocat Chris, de son vrai nom Éric Christopher Leblanc, dans deux publications TikTok cette semaine. 

«Je veux vous avertir d’un tiktokeur québécois, parce que ce qu’il m’a écrit m’a vraiment mis un peu mal à l’aise», dit Élodie, dans une vidéo TikTok publiée au début de la semaine et vue plus de 170 000 fois.

@elodie_boutin

##magiefondvert ##avocatchris Je devais en parler pour avertir les autres filles! ##fyp ##quebec

♬ son original - Élodie

 

«Je lui dis rapidement que je trouve ça bizarre, parce qu’il est avocat et que je suis vraiment plus jeune que lui», raconte-t-elle dans la vidéo relayée jeudi par Droit Inc.

Dans les messages provenant de son compte, il aurait ajouté vouloir la rencontrer après ses 18 ans. Après avoir fait mine de finir la conversation en lui souhaitant bonne soirée, il aurait ajouté qu’il souhaitait l’amener en voyage en Thaïlande.  

« Quand il commençait à me dire que je l’intéressais, pis qu’il était pas mal plus vieux de moi, j’ai trouvé ça vraiment bizarre. »

«Dégueulasse» 

La mère et la fille ont indiqué au Journal jeudi qu'elles songeaient porter plainte à la police pour que la lumière puisse être faite sur la situation. 

« J’ai trouvé ça dégueulasse qu’il lui dise des choses comme ça. Surtout qu’il lui propose d’aller en Thaïlande. Ça prend un méchant problème dans la tête. Surtout que ma fille a l’air plus jeune que son âge », explique sa mère Nathalie. 

Dès le premier message reçu, Élodie a prévenu sa mère de la situation. Elle a toutefois hésité avant de dénoncer M. Leblanc sur les réseaux sociaux, notamment en raison de son statut d’avocat et de personnalité publique, mais également à cause des commentaires qu’elle s’attendait à recevoir.

D'autres filles contactées 

Plusieurs autres jeunes filles ont contacté Élodie parce qu’elles aussi auraient reçu des messages de « L’Avocat Chris » concernant leur âge.

Le Journal a pu s’entretenir avec deux d’entre elles. Les deux jeunes filles ont été approchées par l’avocat sur Instragram durant la nuit du 30 octobre. 

« On a voulu dénoncer parce que si on peut sauver une autre fille, c’est déjà ça de plus. Ce n’est pas tout le monde qui pourrait l’ignorer, ça peut aller loin », estime la mère d'Élodie, appelant tous les parents à faire preuve de vigilance. 

La piqûre de l'enseignement 

Dans une entrevue dans La Presse le 6 mai 2020, M. Leblanc avait expliqué que le personnage de l’avocat « découlait d’un désir de redonner » et que le chargé de cours « avait attrapé la piqûre » de l’enseignement aux jeunes.

Par courriel, le Barreau du Québec a confirmé être au fait des évènemnts, mais ne veut pas commenter davantage, le dossier étant entre les mains du syndic. L'organisme rappelle que tous les avocats doivent répondre à un code déontologique comme il est prévu dans la Loi sur le Barreau.

Éric Christopher Leblanc, qui est membre du Barreau, n’a toujours pas commenté les allégations. Tous ses comptes sur les différents réseaux sociaux semblent avoir été supprimés. Cette disparition des médias sociaux est survenue peu de temps après le vidéo de dénonciation partagée sur Tik Tok par Élodie.