/news/coronavirus

COVID-19: 161 nouveaux cas au Saguenay

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a enregistré 161 nouveaux cas de COVID-19 ce lundi, franchissant le cap des quatre mille cas au cours de la fin de semaine.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Party de covidiots dans un centre commercial

Le nombre de foyers d'éclosion aussi continue de grimper : on en dénombre 135 sur l'ensemble du territoire. Cinquante-deux personnes atteintes de la COVID-19 sont actuellement hospitalisées, et parmi ces gens, quatre sont aux soins intensifs.

Un premier patient atteint de la COVID-19 a été transféré à Québec dimanche après-midi. Les dix lits de soins intensifs dédiés aux patients infectés n'étaient pourtant pas tous occupés, mais les équipes cliniques auraient préféré prendre cette décision pour se laisser une marge de manoeuvre pendant la fin de semaine, selon les autorités de la santé.

La pression qui ne cesse de s'accentuer sur le réseau incite des médecins à interpeller directement la population. La Dre Suzanne Gagné, présidente du Conseil des médecins du Saguenay-Lac-Saint-Jean, s'est donné comme mission de convaincre les citoyens de la région de devenir les champions du respect des consignes sanitaires.

«Il faut se regarder chacun et voir ce qu'on peut faire de plus», a-t-elle insisté en entrevue à TVA Nouvelles. La médecin de famille a coécrit une lettre ouverte. «Les rassemblements, on les met de côté. On est sérieux dans notre affaire, qu'on soit dans le bois, en ville ou en campagne, les rassemblements on les évite», a-t-elle réclamé.

Les cadeaux de Noël peuvent encore attendre, selon elle. «On est tous tentés d'aller faire nos achats de Noël, mais rappelez-vous que le plus beau cadeau, ce sera de se voir un jour, a soutenu la Dre Gagné. C'est plus important que tout ce qu'on peut acheter comme chose.» 

«Notre volonté à nous, c'est de continuer le travail sur l'ensemble des maladies, qu'elles soient bénignes ou malignes, bref, revenir à la situation qu'on connaissait avant la pandémie», a indiqué pour sa part le vice-président du conseil et radiooncologue, le Dr Hugo Villeneuve.

«C'est un message de mobilisation qu'on envoie à notre population parce qu'on sait que tout le monde souffre actuellement de cette situation-là. Ne lâchons pas, on va y arriver, tous ensemble.»

Dans la même catégorie